Agen, capitale nationale des échecs jusqu'à dimanche

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jeanne Travers

Pour la 2e année consécutive, Agen accueille le 92e championnat de France d'échecs jusqu'à dimanche. Plus de 850 personnes sont venues de toute la France pour tenter de décrocher le titre. La Fédération, elle, espère profiter de cette occasion pour démocratiser le jeu.

Contrairement aux idées reçues, les jeunes aiment les échecs. Parfois même les très jeunes : certains ont moins de 10 ans. Jusqu'à ce dimanche, ils s'affrontent pour tenter de remporter le titre de champion de France 2017. La competition est accueillie à Agen, pour la 2e année consécutive.



Au total, 5 000 parties seront disputées, certaines pouvant durer plus de 5 heures. Les joueurs sont classés selon les genres et les niveaux, même si la Fédération française des échecs prône la démocratisation du jeu.



Dans cette optique, dès la rentrée scolaire, une expérimentation va être testée dans un collège d'Agen : proposer aux jeunes des cours d'échecs. Un club qui apportera des valeurs fondamentales aux enfants, selon Bachar Kouatly, président de la FFE :



Ces jeunes agenais qui peuvent apprendre à jouer demain aux échecs dans les écoles vont avoir un bagage de plus, un outil de plus des valeurs, dans une société qui aujourd'hui se cherche.



La Fédération et la ville d'Agen ne s'arrêteront pas là. Elles organiseront également le championnat jeunes en avril 2018.



► Revoir le reportage de Jean-Michel Daguenet et Benoît-Pierre Morin :

Compétition pour cerveaux entraînés... Pour la deuxième année consécutive, le championnat de France d'échecs se déroule en ce moment au palais des congrès d'Agen. Des joueurs venus de toute la France s'affrontent jusqu'à dimanche pour le titre. La fédération compte sur le Lot-et-Garonne pour démocratiser ce jeu. ©France 3 Aquitaine

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité