• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Agen : des “salles Mélanie”, pour entendre les enfants-victimes dans de meilleures conditions

Des espaces protégés et rassurants pour libérer la parole des enfants confrontés aux violences, aux agressions  sexuelles. On les appelle salles «Mélanie», du nom de la première enfant entendue en tant que victime. Il en existe 19 en France dont une nouvelle au commissariat d’Agen.

Par CB

La 19 salle Mélanie vient d'être inaugurée ce mardi au commissariat d'Agen. Cette nouvelle salle a  été financée par La Mouette.
L'association qui se bat depuis près de 35 pour le droits des petites victimes, signe ce mercredi une convention avec la gendarmerie pour installer de nouveaux locaux partout en France.

C'était déjà à Agen, à la gendarmerie, que la première salle Mélanie, avait été créée, il y a 10 ans, sous l'impulsion, de l'association.
Les jouets permettent aux enfants de raconter ce qu'ils ont subi.
Les jouets permettent aux enfants de raconter ce qu'ils ont subi.

Cet espace approprié, apaisant, était réclamé de tous, tant par les policiers que les défenseurs des victimes.
Ici, l'audition des petites victimes est enregistrée (images et sons) pour qu'elles n'aient pas à répéter et souvent revivre mentalement, la scène et éventuels traumatismes qu'elles ont subis.

Car même si, depuis 1998, pour les mineurs victimes d'abus sexuels, la loi oblige cet enregistrement, il se faisait alors dans les mêmes locaux que les auditions classiques... Il s'agissait d'en améliorer le contexte, l'accueil.

La vidéo de l'audition est versée au dossier d'un juge d'instruction et qui peut faire l'objet d'une diffusion lors du procès, qui a parfois lieu trois ou quatre ans seulement après...

Un espace de travail pour les enquêteurs

D'un côté, un espace, accueillant, coloré, avec quelques jouets, où sont reçus, écoutés les enfants par des enquêteurs du groupe "d'atteintes aux mineurs".

De l'autre, ils sont entendus par d'autres personnels, dans une autre pièce, via une retransmission vidéo en directe qui leur permet grâce à un zoom de décrypter les attitudes de l'enfant mais aussi suggérer des questions à l'enquêtreur par une oreillette...


Regardez le reportage de Jean-Michel Daguenet et Benoît-Pierre Morin.
 
Salle "Mélanie" à Agen : entendre les petites victimes dans de meilleures conditions



 

L'association La Mouette

L'association La Mouette a été fondée en 1984, après la disparition et l’assassinat de Magali Forabosco âgée de 7 ans à Colayrac Lot-et-Garonne et connue notamment dans son implication auprès des médias après la disparition de Marion Wagon, en novembre 1996. Une petite fille dont le visage a longtemps été affiché dans les sites publics.


 

Sur le même sujet

Salle "Mélanie" à Agen : entendre les petites victimes dans de meilleures conditions

Les + Lus

Les + Partagés