Disparition des 2 fillettes de Nérac : la maman soupçonnée d'avoir tué ses 2 enfants

© Interpol
© Interpol

La mère des 2 fillettes polyhandicapées, disparues depuis décembre dernier, a été mise en examen pour homicide après avoir été entendue par le juge d'instruction vendredi après-midi. La mère est soupçonnée du meurtre mais un autre ADN aurait été retrouvé dans la chambre des fillettes.

Par Christine Le Hesran avec Jean-Michel Daguenet à Agen

Vendredi 12 janvier, la mère des 2 fillettes a été entendue dans le bureau du juge d'instruction. A l'issue de son audition, elle est donc mise en examen pour homicide volontaire avec circonstances aggravantes sur mineures et personnes vulnérables selon une source proche de l'enquête. 
Le juge d'instruction soupçonne cette femme de 50 ans d'avoir donc tué ces 2 enfants. 

Ecoutez les explications de Maria Laforcade.


Disparition des 2 fillettes de Nérac : la maman soupçonnée d'avoir tué ses 2 enfants
La mère des 2 fillettes polyhandicapées, disparues depuis décembre dernier, a été mise en examen pour homicide après avoir été entendue par le juge d'instruction vendredi après-midi. La mère est soupçonnée du meurtre .


Elle était jusqu'à présent mise en examen pour "délaissement de mineures" depuis le 22 septembre. Des fouilles réalisées en septembre à son domicile n'avaient à l'époque pas permis de retrouver beaucoup d'indices sauf des traces de sang qui avaient été identifiées comme appartenant aux enfants. 
D'après Le Républicain (47), selon une source proche du dossier, "l’ADN d’une troisième personne de sexe féminin aurait été également retrouvé (et non identifié celui-là) dans les analyses"...


Depuis plusieurs mois, le parquet d'Agen ne croyait pas à sa version. Il livrait ceci dans un communiqué fin septembre. 

Les explications fournies par cette mère âgée de 50 ans "semblent peu crédibles et ne sont corroborées par aucun élément tangible".
 

Disparition des deux sœurs : les fouilles à Nérac pour tenter de retrouver des indices. / © THIERRY BRETON / AFP

La disparition de Nawal et Inès à Nérac (47 ) était signalée sur le site d'Interpol depuis le 15 mars 2017. La mère des deux filles polyhandicapées, âgées de 12 et 13 ans, qui assure les avoir confiées à une inconnue, est placée en détention provisoire depuis sa mise en examen.

En septembre, elle a expliqué avoir confié ses filles à un couple rencontré sur une aire d'autoroute, alors qu'elle était en partance pour le Maroc. Le couple en question lui aurait proposé d'emmener les deux fillettes en vacances pour un mois. 

Une disparition signalée plusieurs semaines après


Lourdement handicapées, Nawal et Inès étaient prises en charge au quotidien au sein d'une institution médicalisée.  Selon le conseil départemental du Lot-et-Garonne, les deux adolescentes avaient par le passé bénéficié d'une mesure de protection de l'enfance de 2008 à 2012, prescrite par la justice. Elles n'ont pas été vues depuis le début du mois de décembre 2016.

Leur disparition a été signalée fin avril 2017, et une information judiciaire ouverte le 11 juillet.










 

Sur le même sujet

Pas 10 mais 500 nouveaux élèves dans les écoles des Pyrénées-Atlantiques

Les + Lus