Duoday: travailler en binôme avec une personne handicapée le temps d'une journée

Publié le Mis à jour le
Écrit par C.O avec AFP

Accompagner le temps d'une journée un salarié d'une entreprise : l'opération "Duoday", initiée dans le Lot-et-Garonne, se veut une occasion de modifier la perception du handicap et d'inclure les personnes handicapées, durement touchées par le chômage.

Cette initiative, née en Irlande en 2008 et reprise par plusieurs pays, consiste à composer un binôme entre une personne handicapée et un salarié ou un bénévole pour lui faire découvrir son activité. Initiée dans le Lot-et-Garonne en 2016, elle fait l'objet cette année d'une vaste opération de communication dans toute la France.


4.000 duos formés 

Malgré l'instauration d'une obligation d'emploi de 6% de personnes handicapées, sous peine de pénalités financières, ces dernières éprouvent de fortes difficultés d'insertion professionnelle. Méconnaissance du handicap, a priori, postes inadaptés, faible niveau de formation... Avec 500.000 personnes inscrites à Pôle emploi, leur taux de chômage est de 19%, deux fois supérieur à la moyenne nationale. Le but de la journée est "de faire de la pédagogie positive, d'inciter les entreprises", selon Mme Cluzel.

Avec "près de 4.000 duos" formés sur tout le territoire, elle a salué en fin de journée sur franceinfo "une participation massive" et une "réelle motivation" de la part des entreprises "du CAC 40 comme de très petites entreprises".
Personnalités politiques (nombreux membres du gouvernement, députés, le chef de l'Etat), administrations comme Pôle emploi ou l'Armée, associations telles que la Croix-Rouge ont également participé. Chroniques lors de JT, présentation de la météo, du Loto, invitation à animer
des émissions de divertissement: le Duoday trouve aussi de l'écho dans les médias avec plusieurs initiatives des groupes France Télévisions, Canal+ ou TF1, ouvrant leurs antennes à des journalistes, des apprentis, des sportifs ou des anonymes en situation de handicap.

#DuoDay2018

Sur Twitter, le mot-dièse #DuoDay2018 s'est hissé dans les tendances de la journée. Avec des réactions très contrastées, majoritairement de la part des principaux concernés: "#DuoDay2018: la priorité, c'est les droits des personnes handicapées et leur mise en pratique réelle, pas le changement de regard des personnes non concernées", a ainsi twitté la militante Marina Carlos, qui lutte contre l'invisibilité des personnes handicapées.


Voyez le reportage de Jean-Michel Daguenet et Benoit-Pierre Morin dans le Lot-et-Garonne à Foulayronnes :
Duoday : travailler en binôme avec une personne handicapée le temps d'une journée