• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Une entreprise du Lot-et-Garonne se lance dans la promotion de la culture du houblon

C'est la lupuline, extraite du houblon, qui donne son amertume à la bière / © France 3 Aquitaine
C'est la lupuline, extraite du houblon, qui donne son amertume à la bière / © France 3 Aquitaine

Une entreprise mène des actions pour inciter les agriculteurs du Lot-et-Garonne à se lancer dans la production de houblon bio. Les conditions climatiques et la forte demande devraient leur assurer un rendement intéressant.
 

Par MK avec Margaux Dubieilh

Verra-t-on bientôt de nombreuses bières made in Lot-et-Garonne ? C'est en tout cas le pari relevé par une entreprise de Sainte-Livrade-sur-Lot qui se lance dans la promotion de la culture du houblon.

Lucie Lebouteiller est venue à la rencontre d'agriculteurs du département, pour leur expliquer les bases de la culture du houblon. Une plante particulière, qui, selon la co-fondatrice de Hopen-Terre de houblon, représente un véritable enjeu en termes de relocalisation de la production.

"Le houblon, c'est une culture qui est à très haute valeur ajoutée. En moyenne, le houblon bio se vend entre 25 et 30 euros le kilo", assure-t-elle.

Avant d'atteindre un tel rendement, la culture du houblon nécessite quelques investissements. La plante pousse sur des fils reliés à des poteaux et suspendus à  6 mètres de haut. Cout de l'installation : entre 25 000 et 30 000 euros.

Le lycée agricole de Sainte-Livrade va se lancer dans l'expérience, et cultiver un hectare, en espérant ensuite inciter les agriculteurs du département à faire de même.
 

Une forte demande

Car le marché existe : les brasseries artisanales sont en demande. Ainsi, à la brasserie des Cèdres, située à la Croix-Blanche, Henri Michez produit ses propres bières et cultive son houblon. En quantité insuffisante, comme il le reconnaît.

L'autonomie elle aurait été atteinte sur 2 000 ou 3 000 litres. Mais comme la production est déjà importante et le sera encore plus l'année prochaine, la quantité de houblon planté ne suffit pas


Le brasseur place de l'espoir dans la production Lot-et-Garonnaise, dont il apprécie l'amertume. "Comme un a un soleil assez puissant, c'est sûr qu'on aura un bon résultat!", prédit-il.

Voir le reportage de France 3 Aquitaine

 
Bientôt du houblon en Lot-et-Garonne ?

Sur le même sujet

Incendie du parking des Salinières à Bordeaux : le point sur la situation

Les + Lus