• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Défaite pour le PS, éliminé au 1er tour de la législative dans l'ex-fief de Cahuzac

© France 3 aquitaine
© France 3 aquitaine

Le Parti socialiste a essuyé un nouvel échec dimanche soir dans l'ancien fief de Jérôme Cahuzac lors du premier tour de la législative partielle visant à le remplacer à l'Assemblée nationale, coiffé au poteau par l'UMP et le FN.

Par KJ

Bernard Barral (PS) a  obtenu 23,69%, représentant seulement 10,35% des inscrits, score insuffisant pour être qualifié au deuxième tour. Le taux d'abstention a été très élevé, s'établissant à 54,12% des inscrits, contre 37,31% en 2012, lorsque Jérôme Cahuzac avait été élu haut la main, avec plus de 61% des suffrages.

Après ce scrutin, les socialistes conservent la majorité absolue à l'Assemblée nationale, avec trois sièges au-dessus de la barre fatidique. Le PS a immédiatement réagi en appelant à "faire barrage" au candidat FN au second tour, qui arrive en outre en tête à Villeneuve-sur-Lot, la ville dont M. Cahuzac fut maire, avec 27,64% des suffrages.

"Pour le second tour, le 23 juin, le PS appelle les électeurs à faire barrage au candidat du Front national", écrit Harlem Désir, dans un communiqué cosigné avec Christophe Borgel, secrétaire national aux élections. Bernard Barral a suivi les consignes nationales, en appelant lui aussi à un "front républicain", qui soutiendrait le maire de Fumel, 49 ans, contre le jeune Etienne Bousquet-Cassagne, 23 ans.

"Je demande à toutes les électrices et électeurs à faire front et barrage au FN", a lancé devant les caméras M. Barral, non sans amertume. Bernard Barral a aussi dénoncé "la division de la gauche", alors qu'il a manifestement souffert de l'éparpillement des voix à gauche, le candidat des Verts Lionel Feuillas et la candidate du FG, Marie-Hélène Loiseau, obtenant respectivement 2,78% et 5,08% des suffrages.

"Ce soir, j'ai mal à mon coeur et surtout à la France", a-t-il ajouté. "C'est dramatique pour ce territoire. Jamais le Front national n'a fait un score aussi élevé dans ce territoire, dans cette circonscription dans cette Aquitaine qui est un territoire de migration, d'immigration depuis plusieurs siècles, d'avoir aujourd'hui un Front national c'est dramatique", a de son côté réagi Jean-Louis Costes, sans même savourer son score.

DMCloud:78185
election legislative

              

Sur le même sujet

Retour sur le concert d'Ibrahim Maalouf au Surgères Brass Festival

Les + Lus