L'hommage de François Hollande à Marcel Guarrigue, poilu lot-et-garonnais

© AFP PHOTO / DENIS CHARLET
© AFP PHOTO / DENIS CHARLET

Marcel Guarrigue, tué en 1915, fait partie des 600 000 soldats tués dont le nom a été gravé sur l"Anneau de mémoire" à Notre-Dame-de-Lorette. Un hommage particulier a été rendu à ce lot-et-garonnais dont la correspondance pendant la guerre a été très riche.

Par C.O

Les noms de ces 579.606 soldats y sont inscrits sur 500 plaques d'acier d'environ trois mètres de haut rappelant le déluge d'obus du conflit. Pour la première fois, les noms de ces hommes sont inscrits dans l'ordre alphabétique, sans distinction de nationalité, d'origine ou de religion.

Trois hommes ont été mis en exergue durant cette cérémonie du 11 novembre inaugurant le monument : un poète anglais, un simple soldat allemand et Michel Garrigue.
 / © DENIS CHARLET / AFP
/ © DENIS CHARLET / AFP
Ce tonneinquais a été mobilisé en 1914 dans le 280eme régiment d'infanterie de Narbonne. Il a énormément échangé avec sa femme Victorine durant la guerre. Un couple mais deux visions de la guerre bien différentes et dont atteste leur correspondance. Des lettres qui témoignent également du quotidien des soldats dans les tranchées.

Ce serrurier de formation ne rentrera jamais. Tué le 12 décembre 1915, sa femme ne sera pas mise au courant immédiatement. C'est sur le quai de la gare de Tonneins, alors qu'elle attend son mari censé être en permission, qu'elle apprendra la nouvelle.

L'hommage de François Hollande à Marcel Guarrigue, poilu lot-et-garonnais


Sur le même sujet

Les riverains inquiets sur le Bassin de Lacq

Les + Lus