Cet article date de plus de 4 ans

La méthode Montessori pour sauver l'école publique

La commune de Blanquefort-sur-Briolance en Lot-et-Garonne craignait de voir son école fermer à la prochaine rentrée. Elle a fait appel à la méthode Montessori pour conserver ses enfants et ses classes.
C'est la première fois en France que la méthode Montessori est employée dans une école publique
C'est la première fois en France que la méthode Montessori est employée dans une école publique © franceinfo
Quand les méthodes d'enseignement alternatives sauvent les écoles publiques...

Les trois classes du regroupement pédagogique public de Blanquefort-sur-Briolance et de Gavaudun en Lot-et-Garonne ont trouvé le moyen de rester ouvertes à la prochaine rentrée. Les maires de deux communes savaient que le mois de septembre 2017 risquait de voir la fermeture de l'école faute d'élèves en nombre suffisant.
Ils ont donc fait appel à la méthode Montessori pour garder leur école. Une première en France pour une école publique !

L'idée a séduit les parents des alentours puisque certains font jusqu'à 20 km pour déposer leur chère tête blonde le matin.
La formation des trois enseignantes est payée par les deux communes mais le matériel, spécifique, est acheté via un financement participatif.

La méthode Montessori prône une plus grande autonomie de l'enfant et le respect du rythme de chacun. On compte en France plus de 200 écoles dites Montessori, toutes privées.

► le reportage de Jean-Michel Daguenet et de Benoit Pierre Morin
durée de la vidéo: 01 min 23
La méthode Montessori pour sauver l'école publique




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société