• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Le score “ à la soviétique ” de la coordination rurale en Lot-et-Garonne

Serge Bousquet-Cassagne à droite et Patrick Franken à gauche en 2015. Les deux hommes forts de la chambre d’agriculture du Lot-et-Garonne détenue par la Coordination Rurale qui emporte pour la 4e fois l'élection. / © Thierry Suire by MAXPPP
Serge Bousquet-Cassagne à droite et Patrick Franken à gauche en 2015. Les deux hommes forts de la chambre d’agriculture du Lot-et-Garonne détenue par la Coordination Rurale qui emporte pour la 4e fois l'élection. / © Thierry Suire by MAXPPP

C'est un score qui conforte largement le syndicat agricole déjà à la tête de la chambre d'agriculture. Près de 60 % des agriculteurs ayant pris part au vote ont choisi la coordination rurale, renforcée dans ses combats comme le lac de Caussade, au coeur d'un bras de fer avec l'Etat. 

Par Christine Le Hesran

"C'est un score à la soviétique.. ou la Corée du Nord " précise Serge Bousquet-Cassagne. Le président de la chambre d'agriculture du Lot-et-Garonne savoure la nouvelle victoire de son syndicat.
Une victoire lourde de sens avec 13 points de plus qu'en 2013, avec près de 60 % des voix. La coordination rurale sort confortée de ce scrutin d'autant qu'elle s'appuie sur le plus fort taux de participation en France. 

C'est un score qui nous oblige, nous honore. Ca veut dire qu'on est en phase avec les agriculteurs. Tous les dossiers que l'on porte sont validés, tamponnés...

Un message en direction de la Préfecture, des services de l'Etat et des opposants au lac de Caussade, sujet polémique s'il en est dans le département depuis des mois. 

La construction de cette retenue d'eau est quasi achevée alors que le tribunal a tranché pour l'arrêt du chantier. Et que la préfecture a validé puis est revenue sur cette validation quelques mois plus tard. Un bel imbroglio...

"On ne se pose pas de questions existentielles... Que sera l'agriculture dans 20 ans ? On ne passe pas notre temps dans les séminaires. On est sur le terrain, les pieds dans la boue. "
En tous cas, c'est la quatrième fois que les agriculteurs du département lui font confiance pour diriger la chambre d'agriculture, un haut lieu de décision, un interlocteur incontournable du monde paysan et des services de l'Etat. 

Gilets pare-balles des agriculteurs du Lot-et-Garonne


Alors pourquoi un tel engouement des agriculteurs du département pour ce syndicat alors que la FDSEA est partout en France ultra présente ? Et alors que dans le même temps, la FDSEA, à la 2e place, perd 11 points par rapport à la précédente élection.  Serge Bousquet-Cassagne a son analyse pragmatique. "On a dit :"

On vous défend, on est vos gilets pare-balles. Quelque soit vos projets : bio, conventionnel, ou si vous voulez vous agrandir à condition que vous ne mangiez pas le voisin... 

Avant tout, le président déjà plusieurs fois élu veut que l'agriculteur décide de son choix de vie dans ce département toujours dynamique, qui ne faiblit pas sur son activité agricole d'après-lui. Il se dit bien qu'il est peut-être un peu jalousé aux alentours... Car lui et son syndicat dit-il ont réussi à rendre moins contraignants les dossiers portés par le monde agricole. 

On déblaye le terrain, on combat l'administration et les lois absurdes.  On porte le bon sens paysan.
 

D'autres retenues d'eau en vue

Avec 60 % des votes, ce combat va encore prendre du poids. Alors quels projets ?

D'autres retenues, d'autres lacs dans le département car il y a besoin d'eau. 


C'est dit. Le feuilleton du lac de Caussade connaîtra en tous cas une suite au ministère de l'environnement jeudi prochain 14 février.

La coordination rurale qui prend du poids aussi en Nouvelle-Aquitaine puisqu'elle gagne le département de la Vienne et la Haute-Vienne. Elle perd en revanche la Charente. 






 

Sur le même sujet

Incendie à Notre-Dame-de-Paris : Colossus, le robot des pompiers fabriqué à La Rochelle dans la fournaise du brasier

Les + Lus