Cet article date de plus de 3 ans

Le céréalier Eurocer sauvé par le géant marmandais de la confiture Lucien Georgelin

Le tribunal de commerce d'Agen a autorisé l'acquisition du fabricant de céréales Eurocer par le n°2 français de la confiture. Une décision qui annonce des jours meilleurs pour les 24 salariés, dont les postes sont sauvés. L'entreprise était en redressement judiciaire depuis mars dernier.
© France 3 Aquitaine
Le soulagement est grand pour les 24 salariés de l'usine Eurocer : leurs postes sont sauvés. Lucien Georgelin, numéro 2 français de la confiture et basé à Marmande, vient à la rescousse du fabricant de céréales. Le tribunal de commerce d'Agen a autorisé la reprise d'Eurocer, en redressement judiciaire depuis le mois de mars.

Au-delà d'une simple reprise, c'est une nouvelle dynamique qui est insufflée par Lucien Georgelin. Le nouveau gérant envisage même de futures embauches. Il déclare :

Il y a tous les ingrédients qu'il faut pour réussir et pour développer cette entreprise. On ne peut jurer de rien, mais je pense que dans un ou deux ans, il y aura peut-être des embauches.


Un nouveau souffle bienvenu pour les employés. Lucien Georgelin entend mutualiser les savoir-faire de ses deux entreprises et créer une nouvelle ligne de produit. Par exemple, des célérales garnies de sa confiture ou de sa nouvelle pâte à tartiner.

La reprise sera effective lundi 7 août. D'ici là, il faudra trouver un nouveau nom à l'entreprise pour définitivement tourner la page.

► Revoir le reportage de Tristan Baudenaille-Pessotto et Benoît-Pierre Morin :
durée de la vidéo: 01 min 33
Le céréalier Eurocer sauvé par un fabricant de confitures ©France 3 Aquitaine

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
entreprises économie emploi