• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Manifestations de policiers devant les tribunaux de la région

La manifestation des policiers de Poitiers devant le palais de justice de Poitiers. / © Clément Massé. France 3
La manifestation des policiers de Poitiers devant le palais de justice de Poitiers. / © Clément Massé. France 3

Les policiers ont manifesté aujourd'hui dans les quatre grandes villes de la région comme partout en France pour exprimer leur mécontentement. Le premier ministre a indiqué en début d'après-midi un certain nombre de mesures de "simplification" de la procédure pénale.

Par C.H et AFP

Ces manifestations interviennent après la blessure d'un policier, grièvement touché lors d'une fusillade en Seine-Saint-Denis, le 5 octobre par un malfaiteur qui avait profité d'une permission de sortie de prison pour partir en cavale. Mais les revendications des policiers vont au delà de cet événement. Ils dénoncent une "explosion des violences", "un manque de moyens", "des missions peu claires" et une "absence de réponses pénales". Un mécontentement qui les conduit à pointer l'action du ministère de la Justice. C'est pourquoi les syndicats policiers ont choisi de manifester place Vendôme à Paris et devant les palais de justice en région.


"Du grain pour les poulets" à Poitiers

A Poitiers, ils étaient une cinquantaine à la mi-journée à se rassembler sur les marches du palais de justice, au cri de "du grain pour les poulets!" ou "policiers épuisés, citoyens en danger",  à l'appel de l'intersyndicale Alliance - Unité SGP Police.
Des rassemblements ont également eu lieu à Angoulême, à Niort et à La Rochelle.


M.Valls : simplification de la procédure pénale

Alors que la manifestation à Paris a rassemblé près de 7 500 policiers sous les fenêtres du ministère de la Justice, le gouvernement a annoncé une série de mesures de simplification de la procédure pénale. Manuel Valls a annoncé mercredi une série de mesures visant à "alléger" la "gestion de la garde à vue".
Le projet de loi sera présenté "dans les prochains mois" en Conseil des ministres, a indiqué le Premier ministre, entouré du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et de la Garde des Sceaux Christiane Taubira, lors d'une allocution à Matignon.
Par ailleurs, "au-delà de la garde à vue, c'est tout le formalisme procédural de l'enquête de police judiciaire qui sera également revu et allégé, proportionnellement au degré de gravité des affaires".
La règle du code de procédure pénale "un acte de procédure, un procès-verbal" sera supprimée. Certains actes pourront ainsi être regroupés sous la responsabilité du procureur de la République", a poursuivi Manuel Valls.
Le reportage à Poitiers de Clément Massé,Julien Delage et Jennifer Russeil :
Poitiers : la journée de protestaion des policiers
Reportage de Clément Massé, Julien Delage et Jennifer Russeil





Sur le même sujet

Le premier cognac périgourdin à Saint-Aulaye

Les + Lus