• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Ils marchent par milliers pour le climat Marche à Pau, Bordeaux et en Europe #ilestencoretemps

© P.Zuddas
© P.Zuddas

Ils se sont rassemblés dans près de 80 villes, partout en France et en Europe, POUR le climat avec la volonté de redonner de l'espoir autour du slogan #ilestencoretemps. En Aquitaine, les marches de Pau et Bordeaux ont rassemblé plusieurs milliers de personnes.

Par CB et AFP

La marche bordelaise a rassemblé ce samedi près de 6000 personnes selon les organisateurs. Sous un soleil de plomb et des températures record pour la saison... Signe des temps. Tous ces marcheurs pour le climat ont en commun de demander  des mesures d'urgence pour protéger l'environnement et ralentir le réchauffement de la planète. Sur les affiches dans la foule, c'est " l'état d'urgence climatique" qui est réclamé.

Cette démarche a commencé le 8 septembre dernier.  Des manifestations dans une trentaine de villes avaient rassemblé des dizaines de milliers de manifestants, à l'appel d'un Parisien, Maxime Lelong, en réaction à la démission surprise de Nicolas Hulot du poste de ministre de la Transition écologique.

La marche pour le climat bordelaise avait rassemblé, près du Pont de pierre entre 7 et 8000 personnes pour montrer la détermination de la société publique en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique. 
Avec des slogans marquants tels que :

 "Quand c'est fondu, c'est foutu", "Arrête$ de niquer la mer", "Il n'y a pas de plan(nète) B", "La Terre brûle, on coule ? ... Achetez un billet pour la Lune !" 
 


Ecoutez la coordinatrice de la marche à Bordeaux, Charlotte Plaisance.

 
Charlotte plaisance organisatrice marche pour le climat 13 oct 2018 Bordeaux
 


#ilestencoretemps, un slogan pour rassembler les énergies

Ces rassemblements, en France métropolitaine, outre-mer et en Europe est un nouvel élan citoyen qui intervient après l'avertissement de l'ONU qui prévient que le monde doit réagir et engager des transformations «sans précédent» pour enrayer et limiter le réchauffement à 1,5°C.

La page Facebook du mouvement a déjà rassemblé 60.000 abonnés en un mois. En parallèle, 700 bénévoles travaillent sur des thématiques précises via le forum de discussion.

    Vingt Youtubeurs ont aussi lancé à leurs millions d'abonnés, souvent jeunes, un appel assurant qu'on "peut agir pour éviter le pire du changement climatique".
 
   
  "Il y une énergie folle", témoigne Maxime Lelong. Au départ porté par des gens de 30-40 ans, le mouvement s'étend désormais à de très jeunes militants, recrutés via les réseaux sociaux. 
    
Pour Maxime Lelong, à l'initiative de la première marche :

Marcher c'est très bien mais ça ne résout rien. Si on veut avancer, il faut mettre en place des solutions concrètes.

    Avec d'autres, il a monté la plateforme "ilestencoretemps.fr". Elle relaie des campagnes d'ONG, comme celle montée contre la Société Générale pour qu'elle arrête de financer des énergies fossiles ou une initiative pour changer
de mode de vie en 90 jours.     A terme, les internautes choisiront trois actions qu'ils jugeront prioritaires.
Elles seront présentées à l'Elysée "qui s'engage à donner une réponse", assure Maxime Lelong. "Si cette réponse ne nous convient pas, on redescendra dans la rue."
   

A lire aussi

Sur le même sujet

Le feu est maîtrisé au parking Salinières

Les + Lus