• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Mérignac : les Restos du coeur attendent encore plus de bénéficiaires cet hiver

© FTV
© FTV

C'est le coup d'envoi de la 31e campagne hivernale des Restos du Cœur. Dans les centres, les bénéficiaires sont de plus en plus nombreux chaque année. Sur le centre de Mérignac, 50 personnes de plus se rendront cet hiver aux Restos du cœur. 

Par Delphine Vialanet

Lors de ce premier jour de distribution au centre des Restos du Cœur de Mérignac une vingtaine de bénévoles s'était mobilisée ce lundi 30 novembre. 

Si le nombre de bénéficiaires avait déjà augmenté durant la campagne d'été, à Mérignac on s'attend encore à accueillir encore plus de personnes cet hiver. 200 familles se sont déjà inscrites au centre, et on estime qu'une cinquantaine de bénéficiaires supplémentaires viendront s'ajouter aux 400 accueillis l'an passé à Mérignac. 

Parmi ces bénéficiaires, on retrouve une forte proportion de familles monoparentales ainsi que des travailleurs pauvres ou demandeurs d'emploi. Mais un phénomène s'accroît chaque année un peu plus. Le nombre de retraités et de personnes âgées augmente. Ils représentaient 10% de la population concernée l'an passé.

Le reportage de Gilles Bernard et de Dominique Mazères

Début de la campagne hivernale des restos du coeur
Les bénévoles distribueront cette année en Gironde près de trois millions de repas aux bénéficiaire... Exemple à Mérignac

Qui peut demander de l’aide aux restos du coeur ?

Tous les gens qui sont dans le besoin, sans distinction d’âge ou de situation professionnelle. La seule condition étant de ne pas gagner beaucoup d’argent, ou de ne pas en gagner du tout. On peut donc être une personne âgée avec une toute petite retraite, un étudiant sans ressources et sans revenu, un travailleur à temps partiel, une maman seule avec des enfants (une attention particulière leur est accordée à l’accueil de jour), un demandeur d’emploi pas indemnisé (ou peu) ect… La liste des gens dans le besoin ne fait que s’allonger, c’est le reflet de la société.

Les SDF ne sont pas oubliés, puisque les restos ont mis en place des bus qui vont directement à leur rencontre, sachant qu’une personne qui vit dans la rue est souvent totalement desociabilisée. Le fait de se déplacer permet aux restos d’avoir accès aux cas graves. Pour les SDF comme pour les femmes en détresse, un repas chaud sera toujours servi si besoin, le tout sans avoir besoin d’apporter un justificatif.

Sur le même sujet

Château de la Mothe Chandeniers

Les + Lus