Municipales 2020 et coronavirus : seulement 36,7 % de participation à Limoges selon une estimation Ipsos Sopra Steria

La participation est en très forte baisse en Corrèze, en Creuse et en Haute-Vienne pour ce premier tour des municipales. A Limoges, selon une estimation Ipsos Sopra Steria pour France Télévisions et les Chaînes Parlementaires, le taux d'abstention définitif serait de 63,3 % à Limoges. 
© André Abalo - France Télévisions
Malgré les rumeurs de fin de journée jeudi 12 mars, dans son allocution télévisée de 20 h, Emmanuel Macron a annoncé le maintien des élections municipales. Le samedi 14 mars, à la veille du scrutin, Edouard Phillipe l'a confirmé dans un intervention lors de laquelle le Premier ministre a annoncé la fermeture de commerces "non-essentiels". C'est dans un contexte particulier, celui de l'épidémie de coronavirus, que ce premier tour s'est déroulé ce dimanche 15 mars 2020.

Des mesures d'hygiènes ont été mises en place dans les bureaux de vote et les électeurs étaient invités à éviter les heures d'affluence et de respecter une certaine distance entre eux. En plus des pièces d'identité, les votants sont encouragés à venir munis de leur propre stylo pour éviter les risques de propagation.  
 
© france 3 Limousin
© France 3 Limousin
Vote à Limoges ce 15 mars 2020
Vote à Limoges ce 15 mars 2020 © France 3 Limousin

 
Enfin, l'entrée des isoloirs sera placée de telle façon à ce que les électeurs ne touchent pas le rideau. Un espace de courtoisie devra être respecté entre chaque votants. 

A Limoges,  45 000 stylos ont été commandés afin d'éviter l'usage unique. Dans chaque bureau de vote, des gels hydroalcooliques seront mis à disposition.

536 000 électeurs étaient invités à se rendre aux urnes pour élire leur maire en Limousin mais la grande inconnue reste la participation. 
 

Un effondrement de la participation 

Selon une estimation Ipsos Sopra Steria pour France Télévisions et les Chaînes Parlementaires, le taux d'abstention définitif serait de 63.3 % à Limoges (36.7 % de participation). En 2014, le taux d'abstention était de 39.52 % (60.48 de participation). Difficile d'analyser précisément ce qui a éloigné les électeurs de urnes dans de telles proportions, mais la crise du coronavirus a sans aucun doute jouer un rôle important. 


La participation à midi

Retrouvez ici dès midi, les chiffres de la participation en Limousin :
Rappel du premier tour de 2014 (12 h) 

La participation à 17h

Retrouvez ici à 17 h, les chiffres de la participation en Limousin
Rappel du premier tour de 2014 (17 h)


Les élections municipales en chiffres

En Haute-Vienne, 260 837 électeurs voteront dans les 195 communes. Au total, le département compte 5132 candidats pour ces élections.

Situation inédite dans le département cette année. C'est à Limoges que l'on dénombre le plus de listes pour une seule ville : 8 au total.
 

 

La Corrèze compte 183 624 électeurs sur les 280 communes. 5132 candidats se sont présentés cette année, soit 11% de moins que pour les élections de 2014.

 

Enfin, les 91 543 électeurs sont invités à se rendre aux urnes pour élire un candidat dans chacune des 256 communes. Pour ces élections municipales 2020, 4144 candidats se sont présentés, 8% de moins que pour les élections de 2014.
 


Des villes sans vote

Pour ces élections municipales, 6 communes du Limousin se retrouvent sans candidat pour le premier tour :
  Si aucun candidat ne se présente pour le second tour, ces communes risquent de passer sous tutelle de la préfecture de leurs départements respectifs.

Pas de liste Rassemblement national en Limousin pour ces élections

Si lors des précédentes élections municipales en 2014, deux candidats du Front national Limousin avaient remporté un certain succès et franchi le cap du premier tour en Limousin, cette année le Rassemblement national est absent du scrutin.

Après plusieurs tentatives avortées quelques mois avant le dépôt des listes en préfecture, la ville de Tulle en Corrèze, et Limoges en Haute-Vienne présentaient chacune une liste RN pour ces élections.

C'est la seule région, ou ex-région de France dans ce cas en France métropolitaine.
   
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections société réseaux sociaux