Passage aux 80 km/h : entretien avec Claude Expert, président de l'Automobile-Club du Sud-Ouest

À une semaine du passage à la limitation à 80/km sur certaines routes secondaires, Claude Expert, président de l'Automobile-Club du Sud-Ouest, n'est pas convaincu de l'utilité de la mesure. Il estime que la remise en état des routes aurait plus d'impact pour faire baisser le nombre d'accidents. 
Claude Expert préside l'automobile club du Sud Ouest.
Claude Expert préside l'automobile club du Sud Ouest. © France 3 Aquitaine
En baissant les limitations de vitesse,"le Premier Ministre pense qu'on baissera la mortalité de 12% sur la route, mais on ne pense pas du tout que ce soit lié"affirme Claude Expert, président de l'Automobile Club du Sud-Ouest. 

"Nous nous battons depuis longtemps sur d'autres aspects, la prévention, l'état des routes" explique-t-il, pointant le coût de remplacement des panneaux. "Ne serait-il pas utile d'employer cet argent pour améliorer l'état des routes qui se dégrade fortement ?" 

Passage aux 80 km/h : entretien avec Claude Expert, president de l'automobile club du Sud-Ouest

Avec la mise en place de cette nouvelle limitation le 1er juillet, qui concerne les routes à double sens sans séparateur central, le Gouvernement espère que 400 vies seront sauvées chaque année. 

Pour la Gironde, cette nouvelle limitation nécessitera le remplacement de 80 panneaux. 


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
automobile économie accident sécurité routière société sécurité