• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Un Poilu espagnol sauvé de l'oubli à Sainte-Feyre en Creuse

Salvador Roig, un Poilu mort pour la France qui ne figure sur aucun monument aux morts / © Romain Burot
Salvador Roig, un Poilu mort pour la France qui ne figure sur aucun monument aux morts / © Romain Burot

Il y a 101 ans, Salvador Roig combattait au sein de l'armée française. Un jeune espagnol décédé en 1918 à l'hôpital militaire de Sainte-Feyre, commune où il est enterré mais son nom n'est inscrit sur aucun monument aux morts. Un hommage lui était rendu à Sainte-Feyre ce samedi 17 août.

Par Martial Codet-Boisse

Dans le carré militaire du cimetière creusois de Sainte Feyre la mémoire de Salvador Roig était célébrée ce samedi 17 août. Un poilu espagnol mort pour la France en mai 1918 au centre médical autrefois hôpital militaire de cette même commune. Arrivé quelques semaines plus tôt, le soldat engagé en 1917 décédera d'une infection pulmonaire probablement due à un gazage sur le front.
Salvador Roig figure sur les registres communaux mais pas sur le monument aux morts de La Force / © Nassuf Djailani
Salvador Roig figure sur les registres communaux mais pas sur le monument aux morts de La Force / © Nassuf Djailani

Inscrit sur les registres communaux, Salvador Roig est en revanche absent du monument aux morts de la Commune de la Force en Dordogne où il résidait avant son  incorporation au 50ème RI de Périgueux. Une erreur que le Souvenir Français tente de corriger en recoupant différents éléments de l'Espagne à la France, jusqu'à Sainte Feyre.

Il faut que nos enfants se souviennent de tout cela, de ces atrocités, de ce qui s'est passé...ce sont des familles entières qui ont été brisées. Nadine Dufaud, maire de Sainte-Feyre

Pour le Souvenir Français, le nom de Salvador Roig doit figurer sur le monument aux morts de La Force. L'enquête minutieuse a permis d'écarter les principales zones d'ombre du dossier y compris un oubli volontaire :

Je ne pense pas qu'il y ait la moindre mauvaise foi de la part des autorités militaires de l'époque. On a de nombreux exemples d'Espagnols dont le nom figure sur des monuments aux morts. Peut-être un oubli car il était mort plus tard, en 1918...Frédéric Gontier, président du Comité de Bergerac 

Prochaine étape pour la délégation du souvenir français, l'Espagne dans la province de Lérida avant de déposer un dossier d'enquête complet sur le bureau du maire de La Force.
Un Poilu espagnol sauvé de l'oubli à Sainte-Feyre en Creuse
Il y a 101 ans, Salvador Roïg combattait au sein de l'armée française. Un jeune espagnol décédé en 1918 à l'hôpital militaire de Sainte-Feyre, commune où il est enterré mais son nom n'est inscrit sur aucun monument aux morts. Un hommage lui était rendu à Sainte-Feyre ce samedi 17 août. Intervenants : Nadine Dufaud Maire de Sainte-Feyre, Frédéric Gontier Président du Comité de Bergerac. Equipe : Romain Burot, Nassuf Djailani, Xavier Beaudlet.

 

Sur le même sujet

Edith Cresson et les écoles de la deuxième chance

Les + Lus