Poitiers, l'unité de recherche en psychiatrie recherche volontaires anxieux pour étude scientifique

Les volontaires doivent être agés de 75 ans maximum. / © maxppp
Les volontaires doivent être agés de 75 ans maximum. / © maxppp

L'Unité de recherche clinique de Pierre Deniker de Poitiers recherche une soixantaine de volontaires souffrant de signes d'anxiété depuis plus de six mois pour une étude scientifique. Cette recherche qui permettra d'évaluer l'impact d'une cure thermale sur le cerveau est une première en France.

Par Valérie Prétot

Centre de recherche en psychiatrie cherche volontaires. C'est l'unité de recherche clinique en psychiatrie du centre hospitalier Henri Laborit de Poitiers qui lance cet appel pour tester deux thérapeutiques dans le traitement de l'anxiété. 

Objectif, recruter une soixantaine de patients qui manifestent des signes d'anxiété avérés depuis plus de six mois.
En clair, une pathologie anxieuse doit être reconnue :

Elle se manifeste par de la fatigue, des troubles de la concentration, de l'irritabilité, des insomnies ou encore des sensations de douleurs physiques, cette anxiété doit être handicapante, précise le Docteur Olivier Dubois, psychiatre au Centre Thermale de Saujon.

Evaluer l'impact d'une cure thermale sur le cerveau.


Cette étude clinique devrait permettre d'évaluer l'impact d'une cure thermale sur le cerveau d'un patient et plus précisement sur la zone de l'insula.
Cette étude scientifique, une première en France est coordonnée par le professeur Nemat Jaafari, psychiatre à l'Unité de recherche clinique Pierre Deniker de Poitiers. 

L'étude va durer deux mois, elle propose aux volontaires de recevoir deux traitements thérapeutiques reconnues dans le traitement de l'anxiété.
Cure thermale de trois semaines et prise d'un médicament. les traitements seront ou pas pris en alternance en fonction d'un tirage au sort.
La cure thermale se déroule dans le centre thermal du stress à Saujon qui reçoit régulierement des patients souffrant de dépression et de troubles de l'anxiété.

Des IRM réalisées lors de l'étude permettront de visualiser les effets des deux thérapeutiques, explique Olivier Dubois".


Les soins et les transports sont pris en charge par l'étude. 
Les volontaires qui doivent être adultes et âgés de 75 ans maximum,  peuvent prendre contact avec l'Unité de recherche clinique Pierre Denikler de Poitiers au 05 16 52 61 18.

Sur le même sujet

Baby'scalade à Limoges

Près de chez vous

Les + Lus