Procès en appel des meurtriers d'Eyssus, l'avocat général réclame les mêmes peines qu'en 1ère instance

20 ans de réclusion criminelle pour Daniel Trey, 13 ans pour Karine Barboure. Les 9 jurés se sont retirés pour délibérer vers 17 heures. Le verdict est attendu dans la soirée.

Par CA

Daniel Trey avait violemment assassiné une septuagénaire le 11 novembre 2001. Il avait égorgée Marguerite Lagrave alors qu'elle l'avait surpris en train de cambrioler sa maison.

L'enquête, d'abord abandonnée faute d'éléments, avait été rouverte en 2013 sur dénonciation de son ex-épouse, Karine Barboure, une femme décrite comme dominatrice, calculatrice et manipulatrice.

Le procès, en appel, de ces ex-époux se déroule depuis lundi devant les Assises des Landes à Mont-de-Marsan. 

L'avocate de Daniel Trey a plaidé la clémence pour son client, "il ne comprend pas tout, il a seulement 80 de QI. Donnez lui un avenir" a t-elle demandé aux jurés, le crime ayant été commis il y a quinze ans.

Le conseil de Karine Barboure a lui reconnu une personnalité "difficile" et "désagréable" de sa cliente. Mais, "ce sont les faits" qui sont jugés a t-il dit, sous-entendu, qu'elle ait ou non manipulé son mari ne la rend pas coupable du meurtre.

La dernière journée d'audience suivie par Elise Daycart et Clément Alet :

Procès en appel de Karine Barboure et Daniel Trey : le réquisitoire
L'avocat général a réclamé la même peine que celle pronocée par les assises de Pau en 1e instance : 20 ans pour lui, 13 ans pour elle





A lire aussi

Sur le même sujet

Coq décapité

Les + Lus