4 Etoiles de Pau : l'art du dressage

L'art du dressage, épreuve qui marque la symbiose entre le cheval et son cavalier. Etoiles de Pau, édition 2018 / © Etoiles de Pau
L'art du dressage, épreuve qui marque la symbiose entre le cheval et son cavalier. Etoiles de Pau, édition 2018 / © Etoiles de Pau

Le dressage est l'une des épreuves du 4 Etoiles de Pau. Un savoir-faire et une exigence requis pour le cavalier et son cheval. Des codes bien précis sont ainsi notés. 

Par CLH avec Elise Galand

Tout d'abord, on remarque l'harmonie, la symbiose entre le cavalier et son cheval. 
Le dressage est l'une des épreuves du concours complet. Il obéit à des codes bien précis où se mesure la complicité entre les deux. 
La  reprise de dressage obéit à des codes très précis : un enchaînement identique de figure et présentation irréprochables. 
La présentation du couple, le soin apporté au toilettage du cheval et à la tenue du cavalier sont pris en considération par le jury.

Astier Nicolas, vice-champion olympique de concours complet, en témoigne :

Déjà dans la tenue vestimentaire : chapeau, gants, frac ( veste de concours ), déjà ça commence là, avoir beaucoup de rigueur...

"Pour avoir une attitude constante d'un cheval qui fait du dressage, à chaque seconde à chaque foulée, le cavalier fait des petits ajustement qui sont invisibles,  tant avec ses jambes, avec ses jambes, avec son haut du corps, avec son assiette pour justement polir cette image et donner une impression très nette. "

" Deux tordus pour faire un ensemble droit !"


En piste, l'objectif est donc de présenter des allures franches et régulières avec un cheval aussi souple et réceptif à droite qu' à gauche.
Une aptitude loin d'être naturelle comme l'explique François Lucas, ancien juge international de dressage : "Comme nous sommes droitiers, dans sa période d'élevage, on tient le cheval à gauche. On a tendance à l'incurver lui même souple à gauche, plutôt qu'à droite."

Donc l'objectif final est de mettre deux tordus l'un sur l'autre pour faire un ensemble droit, ce qui est ambitieux. 
 

Des chevaux pluridisciplinaires


Comme au patinage artistique, plusieurs juges placés dans différents axes de la carrière notent chaque figure. Ces spécialiste du dressage évaluent là des athlètes pluridisciplinaires. 

La juge internationale présente à Pau, Marie-Laurence Duroy-de Laurrière livre son expertise : " Ce ne sont pas des chevaux qui ont été sélectionnés pour faire du dressage. Ils ont été sélectionnés pour faire du cross avant tout, de l'hippique et du dressage. Donc la technicité va être inférieure à ce qu'on voit dans le dressage pur. Mais néanmoins le fait d'entraîner le cheval le rend de plus en plus fin et hypersensible . C'est ce qui fait que c'est passionnant."

En résumé, l'art du dressage est donc une maîtrise et un savoir faire par lequel passe toutes les disciplines. 

Voici ce document pour vous aider à en savoir encore un peu plus :

 


 
l'art du dressage décrypté par Elise Galand et Didier Bonnet

A suivre dès ce vendredi et jusqu'à dimanche sur la page Facebook de France 3 Aquitaine et sur NOA : Orange TV : Chaîne n° 339,  Freebox TV : Chaîne n° 326, SFR : Chaîne n° 455, Bouygues Telecom : Chaîne n° 371 :
 


​​​​​​​

Sur le même sujet

Les + Lus