• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Aucun employé au camping associatif d'Arrens-Marsous dans les Pyrénées, les campeurs s'auto-gèrent

Les montagnes du col du Soulor entre les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées / © D.Breysse/F3Occitanie
Les montagnes du col du Soulor entre les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées / © D.Breysse/F3Occitanie

Le camping associatif d'Arrens-Marsous au col du Soulor, à la limite des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées, n'accueille que des campeurs adhérents. Ils acceptent d'effectuer différentes tâches pour assurer le bon fonctionnement de la structure où personne n'est employé.

Par CA

Aujourd'hui c'est corvée ménage pour la famille Majéri en vacances pour plusieurs jours dans ce petit paradis, sur les hauteurs des Pyrénées.

Le père, la mère et les enfants doivent nettoyer les sanitaires. "On le fait en équipe, ça passe rapidement" assure la mère de famille une éponge à la main.
 
Corvée ménage une fois par semaine pour les vacanciers du camping auto-géré d'Arrens-Marsous dans les Pyrénées / © D.Breysse/F3Occitanie
Corvée ménage une fois par semaine pour les vacanciers du camping auto-géré d'Arrens-Marsous dans les Pyrénées / © D.Breysse/F3Occitanie


"C'est un choix, on savait très bien qu'on aurait un jour de service pendant le séjour" ajoute le père, tout en passant la serpillère dans les toilettes.

Chacun sa tâche

Le camping d'Arrens appartient au groupement des campeurs universitaires de France. Une association créée par des membres de la MAAIF en 1937, ouverte aujourd'hui à toute personne acceptant les règles de fonctionnement.

Chacun accepte de participer à l'accueil, au ménage, à la sécurité, aux animations...Les vacanciers se réunissent en assemblée une fois par semaine pour répartir les rôles et résoudre les éventuels problèmes de fonctionnement.

Pour Gilles Ernoult, vacancier retraité, c'est la gestion de la trésorerie qui lui revient cette semaine. Il assure les entrées et les sorties des campeurs et sort les factures. "Tout est préparé et fait de façon à ce qu'on n'ait plus qu'à saisir les entrées et les sorties sur le logiciel. Il n'y a aucune difficulté à faire la comptabilité du camping" nous explique t-il.
 

Une extrême convivialité



Si les tarifs sont évidemment plus bas qu'ailleurs, comptez ici 18 euros pour une caravane et une famille de quatre, c'est avant-tout l'ambiance qui attire.

"C'est un état d'esprit, d'entr'aide, de convivialité" assure une campeuse trentenaire qui vient depuis des années avec ses parents et a convaincu nombre de ses amis.

En Aquitaine, le GCH possède cinq terrains à Lacanau, Capbreton, Sanguinet, Hendaye et Socoa parmi la centaine qu'il gère en France.

Dans le reportage qui suit, découverte du camping pyrénéen d'Arrens-Marsous :
 
Aucun employé au camping associatif d'Arrens-Marsous dans les Pyrénées, les campeurs s'auto-gèrent
Le camping associatif d'Arrens-Marsous au col du Soulor, à la limite des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées, n'accueille que des campeurs adhérents. Ils acceptent d'effectuer différentes tâches pour assurer le bon fonctionnement de la structure où personne n'est employé. - I.Delion/D.Breysse



 

Sur le même sujet

Aucun employé au camping associatif d'Arrens-Marsous dans les Pyrénées, les campeurs s'auto-gèrent

Les + Lus