Bayonne : accusé par “Cash Investigation”, Mgr Aillet reconnaît avoir gardé le silence

© Iroz Gaizka / AFP
© Iroz Gaizka / AFP

L'émission "Cash Investigation" diffusée mardi 21 sur France 2 a pointé du doigt 25 évêques, dont Mgr Aillet. Ils auraient couvert 32 membres de l'Eglise catholique ayant fait 339 victimes dans des affaires de pédophilie. Mgr Aillet a reconnu avoir gardé le silence, qu'il estime justifié.

Par Jeanne Travers

"J'estime en mon âme et conscience ne pas avoir contrevenu à la loi", déclarait ce jeudi 23 Mgr Aillet. L'évêque de Bayonne, accusé d'avoir gardé le silence dans une affaire de pédophilie dans les années 90, a été mis en cause par l'émission "Cash Investigation", diffusée sur France 2 le 21 mars dernier.

En reconnaissant son silence, Marc Aillet rejette cependant sa faute. Il estime avoir "discerné que ce n'était pas le moment de faire une action judiciaire", car, selon lui, la situation psychologique du prêtre soupçonné de pédophilie ne le permettait pas.

"Je le sens maintenant capable d'affronter la justice", déclare l'évêque de Bayonne. "Il est tout à fait conscient de la gravité, voilà un prêtre qui n'est pas dans le déni", ajoute-t-il, en soulignant que l'accusé aurait fait "deux tentatives de suicide".

Le cas, déjà largement évoqué à Bayonne, remonte aux années 90. Mgr Aillet aurait été mis au courant de l'affaire et aura attendu 7 ans avant de signaler le cas à la justice.

► Revoir le reportage d'Eric Poussard et Clément Alet :
L'évêque de Bayonne Marc Aillet réagit à l'émission "Cash Investigation"
Pointé du doigt par l'émission "Cash Investigation", Mgr Aillet reconnaît avoir gardé le silence dans une affaire de pédophilie dans les années 90. Reportage d'Eric Poussard et Clément Alet.

 

Sur le même sujet

Jean-François Fountaine candidat aux municipales de 2020

Les + Lus