• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Béarn: le Soulor au salon du Made in France

La bottine Montparnasse allie cuir tanné au Pays-Basque et laine de mouton de Coarraze / © Elise Daycard France 3 Pau Sud Aquitaine
La bottine Montparnasse allie cuir tanné au Pays-Basque et laine de mouton de Coarraze / © Elise Daycard France 3 Pau Sud Aquitaine

Les chaussures béarnaises le Soulor s'exposent au salon du made in France à Paris. Une bottine a été créée pour l'occasion dans les ateliers de Pontacq. Avec le même savoir-faire ancestral.

Par Elise Daycard

L'atelier est au fond d'une cour, à Pontacq, petit village béarnais sur la route de Lourdes. A l'intérieur, des machines d'un autre âge, du bruit, une odeur de cuir et de colle, et des petites mains qui s'activent inlassablement. 

Cousu norvégien

La fabrication des chaussures le Soulor est la même depuis 1925. D'abord, des matières premières françaises de grande qualité: des cuirs produits et tannés au Pays-Basque ou en Alsace, de la laine de mouton de Coarraze en Béarn... Et ce cousu norvégien que seules 3 marques perpétuent en France: un cousu en 2 temps qui garantit solidité et étanchéité de la chaussure.

D'abord fabricant de chaussures de montagne ou de travail, prisées notamment des bergers pyrénéens, le Soulor s'est lancé depuis 2 ans dans la bottine de ville, toujours avec la même exigence. Et pour le salon du made in France, un modèle a été spécialement créé, il s'appelle Montparnasse et allie cuir du Pays-Basque et laine de mouton de Coarraze. 

Montage à la main

Presque à l'abandon, l'entreprise a été reprise il y a 2 ans avec un seul ouvrier. Aujourd'hui, 9 personnes travaillent dans l'atelier, elles montent toujours les chaussures à la main, à l'ancienne. Des produits haut de gamme mais pas hors de prix. Des chaussures qui durent des années sans accroc. 

Au salon du made in France, le Soulor sera hébergé sur le stand de la région Nouvelle-Aquitaine. Une opportunité pour l'entreprise qui peut démarcher une clientèle urbaine avide de qualité et de savoir-faire, et rencontrer des exportateurs.

Reportage dans l'atelier de Pontacq: Elise Daycard/ Benoît Bracot/ Marie-Laurence Galle
 
Béarn: les chaussures Soulor au salon du made in France

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus