• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Béarn: les tissus Moutet, un savoir faire et une histoire béarnais

Dans les coulisses des Tissus Moutet, en Béarn, une qualité reconnue dans le monde entier / © Romain Hauville
Dans les coulisses des Tissus Moutet, en Béarn, une qualité reconnue dans le monde entier / © Romain Hauville

L'entreprise Moutet a ouvert ses portes pour les journées du patrimoine. L'occasion de découvrir un atelier de tissage centenaire et familial. A la découverte du linge basque 100% béarnais.
 

Par Elise Daycard

C'est un savoir-faire connu dans toute la région. Installée à l'entrée d'Orthez depuis des décennies, l'entreprise Moutet réalise les plus beaux tissages de linge basque... ou plutôt béarnais!
Linge basque ou béarnais?

Un peu d'Histoire: au XVIIIème siècle, si le tissage artisanal est bien présent au Pays-basque et tout autour du bassin de l'Adour, c'est en Béarn que se trouve le plus grand nombre de tisserands, qui produisent du linge et des mouchoirs pour l'exportation sous le nom de "toiles du Béarn". 

Après la première guerre mondiale, la vogue touristique dans le Pays-Basque lors des années folles incite les commerçants et artisans, pourtant pour la majorité installés en Béarn, à prendre l'appellation "linge basque", caractérisé par de grandes rayures de couleurs. Une information que l'on retrouve comme bien d'autres dans l'exposition consacrée aux 100 ans des tissus Moutet d'Orthez.
Une histoire riche et mouvementée
L'histoire des tissus Moutet est aussi riche que celle du XXème siècle: en 1874, Jean-Baptiste Moutet se lance dans une affaire de commerce de tissus en gros. Un 1er atelier de tissage manuel voit le jour en 1913.
Mais la véritable naissance des tissus Moutet, c'est en 1919 lorsque Georges, fils de Jean-Baptiste, créé le "linge de table" en lin cultivé dans les villages alentours. Il modernise également l'atelier, la production devient alors mécanique.

Jusque dans les années 1950, les machines n'autorisent que des rayures (les fameuses 7 bandes rouges et vertes sur fond écru pour les 7 provinces basques), des carreaux et autres formes géométriques. Dans les années 1970, Moutet est l'une des premières entreprises françaises de linge de maison, avec 250 salariés et une centaine de métiers à tisser. 

Mais dans les années 1990, la crise et les délocalisations ont raison des tissages Moutet, qui sont liquidés. C'était compter sans la pugnacité de la 4ème génération de Moutet et notamment de la belle-fille Catherine, qui remonte l'entreprise avec 20 salariés et la fait entrer dans l'ère des créateurs et designers, pour des collections uniques et colorées. 

Aujourd'hui, c'est Benjamin, l'arrière-arrière-petit-fils du fondateur, qui dirige l'entreprise depuis 2014. Pour lui, l'important, c'est l'ancrage local, que Moutet reste à Orthez coûte que coûte. Le pari semble gagné, l'entreprise se porte bien, ses salariés ont une moyenne d'âge de 30 ans. Moutet développe également une filière lin avec des producteurs locaux, comme autrefois. Depuis 2006, Moutet est labellisé "Entreprise du patrimoine vivant", label qui distingue les sociétés fançaises au savoir-faire artisanal et industriel d'excellence. 

Les tissus Moutet sont toujours fabriqués à Orthez, dans l'usine qui date de 1973, avec les mêmes machines. Un savoir-faire local mais reconnu dans le monde entier: la maison blanche a même passé commande de serviettes de table à son effigie! Et pour ses 100 ans, l'entreprise a cherché dans ses archives des modèles emblématiques de son patrimoine et les a réédités tout en les modernisant.

Dans les coulisses des Tissus Moutet avec Elise Daycard,  Romain Hauville, Marie-Laurence Galle ►
 
Orthez: Moutet, 100 ans de savoir-faire béarnais




 

Sur le même sujet

Toutes dernières heures de travail avant la fermeture définitive de l'usine France Tabac à Sarlat

Les + Lus