Le coup de gueule de Jean Lassalle à l'assemblée : Mesdames, Messieurs les censeurs bonsoir !

Le député béarnais non-inscrit a été prié de se taire par la présidente de séance durant un débat sur la loi logement.
Son temps de parole était épuisé. Jean Lassalle s'est alors emporté. Il a quitté l'hémicycle de l'Assemblée nationale en criant "Mesdames et messieurs les censeurs, bonsoir !"

Jean Lassalle prend la parole à l'Assemblée nationale le 25 octobre 2016.
Jean Lassalle prend la parole à l'Assemblée nationale le 25 octobre 2016. © Thomas Samson / AFP
On sait Jean Lassalle habitué aux coups d'éclat. Il a fait pleurer de rire ses collègues députés en janvier 2015 racontant ses péripéties pour passer le permis de conduire : 
Jean Lassalle fait pleurer de rires lés députés en janvier 2015

La nuit dernière, c'est un coup de colère qui n'avait rien de comique. 

En tant que député non-inscrit, il dispose d'un temps de parole limité. Il l'avait épuisé. La présidente de la séance, Carole Bureau-Bonnard tente de l'arrêter. Jean Lassalle estime être traité de "sous-député" alors qu'il est réélu pour la 4e fois. La présidente tente de lui rappeler le règlement et le remercie. La colère du  député béarnais monte d'un ton. Descendant les escaliers, il lui répond : 

Je ne vous remercie pas. Je préfère être à ma place plutôt qu'à la vôtre. C'est une honte ! 



 

Puis se tournant vers l'assemblée, il lance 

Mesdames, Messieurs les censeurs, je vous salue. 


Jean Lassalle quitte alors l'hémicycle. 
 

Le coup de colère de Jean Lassalle



Le temps de parole limité pour les députés ? Un problème dénoncé par certains politiques. Yves D'Amécourt, le maire de Sauveterre-de-Guyenne, Président de la Communauté des Communes Rurales de l’E2M, et Conseiller Régional #LR de la Nouvelle-Aquitaine, lui apporte tout son soutien sur les réseaux sociaux. A quoi sert de sièger à l'Assemblée Nationale, si c'est pour fermer sa gueule ! 

 



 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
béarn politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter