• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Escroquerie de 17 millions d'euros : Géant Vert en fait les frais

© France 3 aquitaine
© France 3 aquitaine

La JIRS de Bordeaux enquête depuis la mi-décembre sur une escroquerie aux virements bancaires ayant atteint en quatre jours la somme de 17 millions d'euros. On connaît désormais le nom de l'entreprise victime, il s'agit Sérétram de Labatut dans les Landes, qui produit le maïs Géant Vert..

Par KB /AH

L'enquête en cours de la  juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) tente de remonter la piste des auteurs, une partie des fonds aurait déjà pu être récupérée par la justice. Le mode opératoire est d'une redoutable efficacité. Les escrocs au terme d'un travail de renseignements et d'espionnage industriel collectent toutes données utiles. Des données comptables, financières jusqu'aux plus triviales, noms, habitudes, relations des dirigeants... Ces informations vont servir à bâtir un scénario très vraisemblable dans lequel vont tomber le ou les comptables de l'entreprise visée, sommés de débloquer des fonds. Les malfaiteurs envoient ainsi leurs instructions de virement en se faisant passer pour un dirigeant.

Deux autres entreprises de Pau et Bayonne auraient elles aussi été victimes d'une escroquerie identique.

Le reportage d'Elise Deycard et Benoît Bracot  avec les explications de Christian Pees, le président d'Euralis
la conserverie de Maïs de Labatut anarquée







'

A lire aussi

Sur le même sujet

Edith Cresson et les écoles de la deuxième chance

Les + Lus