• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Inondations à Salies de Béarn : le désarroi des commerçants qui ont “tout perdu”

Toute la marchandise de Carine, épicière à Salies de Béarn, a été détruite lors des inondations. Une amie est venue l'aider à nettoyer et la réconforter. / © France 3 Aquitaine
Toute la marchandise de Carine, épicière à Salies de Béarn, a été détruite lors des inondations. Une amie est venue l'aider à nettoyer et la réconforter. / © France 3 Aquitaine

Dans le centre-ville de Salies de Béarn, l'eau est montée à plus d'1,4 mètres du niveau du sol. Deux jours après les inondations, les commerçants déplorent des pertes considérables. 

Par AR

Fruits, légumes, conserves, tout est perdu. Karine Millet, épicière à Salies de Béarn, a repris son commerce il y a seulement deux mois. "On avait investi dans le comptoir, les vitrines réfrigérées, et on louait le matériel. Je ne sais pas quand on pourra redémarrer", regrette-t-elle. Heureusement, elle reçoit de l'aide pour tout nettoyer, et salue cette "belle solidarité qui fait chaud au coeur". 

Une saison estivale compromise ?


Dans le centre-ville, près de 90 commerçants ont fait les frais des inondations. Ils enregistreront chacun plusieurs dizaines de milliers d'euros de pertes et dégâts. La saison estivale qui venait de commencer est déjà compromise. 

"Je viens d'envoyer un mail à la CCI, pour leur demander s'ils pouvaient mettre en place une cellule de crise, psychologique et financière, de manière à faire tout repartir le plus rapidement possible. C'est vraiment une question de survie", explique France Friche, présidente de l'association des commerçants. 

Salies de Béarn : le désarroi des commerçants qui ont "tout perdu" lors des inondations

L'établissement thermal de Salies de Béarn a lui aussi subi les inondations : sa machinerie a été touchée, et les piscines de détentes sont souillées. "L'établissement thermal était de part et d'autre entouré d'un lac, mais dès aujourd'hui, nous avons pu réouvrir le secteur cure grâce à une mobilisation" salue Chantal Manescau, directrice de la structure. 

Il faudra plusieurs semaines pour faire repartir la vie économique de Salies de Béarn.

Sur le même sujet

Didier Bily, champion de France de 50 m handisport

Les + Lus