Une ourse relâchée dans les Pyrénées suspectée de deux autres attaques en Navarre

Le gouvernement de Navarre a publié un communiqué vendredi 23 novembre : une brebis a été tuée et une autre est disparue dans le périmètre où se trouve l'une des deux ourses relâchées dans les Pyrénées-Atlantiques en octobre. La semaine dernière, une attaque avait déjà eu lieu dans les environs.
Une ourse relâchée en Béarn; le 5 octobre 2018.
Une ourse relâchée en Béarn; le 5 octobre 2018. © ONFC
Une ourse aurait encore fait des dégâts, d'après le gouvernement de Navarre. Elle serait à l'origine d'une nouvelle attaque sur une brebis.

En effet, un éleveur a prévenu les autorités qu'une de ses bêtes avait été tuée vendredi matin. L'office des forêts (Guardiero Forestal) de Roncal a confirmé la mort de la brebis. Cette attaque a été perpétrée à Ustarroz, non loin de l'endroit où l'ourse Claverina avait tué une brebis la semaine dernière.
 

Claverina, de nouveau ?

Le 12 novembre, un éleveur avait informé les autorités qu'un animal de son troupeau était mort. La préfecture des Pyrénées-Atlantiques avait confirmé que tout indiquait que Claverina était à l'origine de la prédation. Le gouvernement de Navarre, après des analyses des gardes forestiers, avaient confirmé que cette attaque était prouvée.

Dans le communiqué de vendredi, il avance la thèse d'une nouvelle attaque de Claverina, et précise qu'une autre brebis a disparu depuis le 20 novembre. Selon les données de géolocalisation, l'ourse était dans les environs.

La préfecture des Pyrénées-Atlantiques n'a pas donné plus d'informations concernant ces actes de prédation.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ours des pyrénées animaux sorties et loisirs béarn polémique société