Cet article date de plus de 8 ans

Pau : le lieutenant tué au Mali, servait l'armée depuis 22 ans

Le lieutenant Damien Boiteux, 41 ans, tué au Mali, est le premier mort de l'opération Serval, et le premier de l'histoire du 4e RHFS de Pau.
Le lieutenant Damien Boiteux
Le lieutenant Damien Boiteux © SIRPA
Le lieutenant Damien Boiteux, 41 ans, a été tué vendredi 11 janvier au Mali, il servait depuis 22 ans dans l'armée de l'air, où il était entré comme sous-officier, selon sa biographie publiée samedi par le service d'information de l'armée.
Lors de la première phase de l'opération "Serval" consistant, en appui des forces armées maliennes, à arrêter l'avancée des groupes djihadistes vers le sud du Mali, il a été mortellement blessé alors qu'il était aux commandes de son hélicoptère.

Engagé à l'âge de 19 ans à l'école des sous-officiers de l'armée de l'air de Saint-Maixent (Deux-Sèvres), puis rejoint la base école de Dax, où il est affecté au 1er RHC en juin 1992. Moniteur à Dax (2000), il rejoint le 6e RHC (2005) puis le DAOS (2007) .
il est promu officier en 2008, devenant lieutenant en 2009 dans le 4ème régiment d'hélicoptères des forces spéciales, basé à Pau (Pyrénées-Atlantiques).
Spécialiste des interventions en milieu désertique de jour comme de nuit, le lieutenant Boiteux a effectué de nombreuses missions extérieures: Djibouti en 1993, l'ex-Yougoslavie en 1998, la Côte d'Ivoire en 2005, 2007 et 2009, à nouveau Djibouti en 2008 et 2009, la Mauritanie en 2010 et le Burkina-Faso en 2010, 2011 et 2012.

Pacsé, Damien Boiteux était père d'un enfant.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée