Le périlleux travail des pisteurs artificiers dans les stations de ski

Ils opèrent chaque nuit avant l'ouverture des pistes pour sécuriser les domaines skiables. Leur rôle est de repérer les zones sensibles, de poser des explosifs et de déclencher des avalanches préventives. La semaine dernière un artificier de Cauteret a été victime d'une grave blessure.

C'est un métier qui ne laisse aucune place à l'approximation. "Il faut être concentré, calme, il ne faut pas qu'il y ait de pression et il faut que l'on se donne le temps de faire les choses" explique Marc Granjon, l'un des six psiteurs artificiers de la station de Piau-Engaly.

La semaine dernière un de ses collègues a été grièvement blessé par une charge explosive qui s'est déclenchée trop tôt. Il s'en est sorti avec un traumatisme crânien, des fractures ouvertes sur les deux jambes et des blessures aux bras et au thorax. 

Comme les dameurs, les artificiers commencent leur journée très tôt pour que les skieurs puissent glisser en toute sécurité dès l'ouverture.

Lorsqu'une nouvelle couche de neige dépasse les 10 cm avec un risque d'instablilité, des explosions sont programmées et déclenchées selon un plan propre à chaque station.

Regardez le reportage de Régis Cothias et Jean-Yves Bascands avec les pisteurs-artificiers de Piau-Engaly :

durée de la vidéo: 01 min 49
Le périlleux travail des pisteurs artificiers dans les stations de ski

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pyrénées montagne sorties et loisirs ski béarn sécurité société