Vendanges ancestrales en Jurançon

Publié le Mis à jour le
Écrit par Clément Alet .

Ils sont encore une dizaine à vendanger de cette façon en Jurançon : à la main, entre amis, sur de petites parcelles et au pied pour fouler la récolte. Ces vignerons ne font que répéter une méthode simple, ancestrale que l'on retrouve dans de nombreuses régions viticoles françaises.

Si l'appellation Jurançon compte près d'une soixantaine de vignerons indépendants, une dizaine d'entre eux vendange de façon traditionnelle. Sur de petites parcelles de vignes, là où les machines ne viennent pas, on ramasse encore à la main. Il n'est pas question de vendanges tardives mais bien de la récolte classique, celle qui réunit encore voisins, amis autour du vigneron pour un moment de travail autant que de convivialité et de partage.

C'est ainsi que Marcel Carrasquet conçoit ce moment important de la fabrication du vin. Sur son petit domaine viticole près de Monein, petits et gros mansengs sont arrivés à maturation cette semaine. Une fois la récolte achevée, c'est sans tarder que les raisins sont ensuite foulés au pied avant d'être pressés grâce à une technique verticale.
A l'opposé d'une vendange industrielle totalement mécanisée, cette méthode manuelle continue donc d'être pratiquée dans le vignoble jurançonnais.
Nous avons pu assister à ce moment particulier en compagnie de Marcel Carrasquet et de son équipe de vendangeurs assistés de l'oenologue Bénédicte Le Bec.

Vendanges ancestrales en Jurançon


Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité