• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Biarritz : la française Pauline Ado très en forme aux Mondiaux de surf

La française Pauline Ado se prépare à rentrer dans l'eau pour les Mondiaux de surf ce 20 mai 2017. / © Emmanuel Clerc
La française Pauline Ado se prépare à rentrer dans l'eau pour les Mondiaux de surf ce 20 mai 2017. / © Emmanuel Clerc

Elle a ouvert le show aux Mondiaux de surf ce samedi matin à Biarritz : Pauline Ado a dominé le premier tour des filles sur la Grande Plage, de Biarritz. Devant plusieurs centaines de spectateurs, la Française a fait forte impression. Elle a obtenu le meilleur score du premier tour (11,40).

Par Hélène Chauwin avec l'AFP

La surfeuse de 26 ans est grande favorite pour la médaille d'or.

 C'est bien de remporter cette première série, ce n'est pas facile d'ouvrir le bal. Voilà on espère continuer sur cette lancée, avec les vagues qui vont s'améliorer d'ici demain (dimanche) donc aller à fond

Pauline Ado aux Mondiaux de surf à Biarritz
La Française de 26 ans a fait forte impression ce samedi matin. L'une de ses vagues.

Entrée en lice remarquée pour la Française Pauline Ado
L'une des vafgues en images de la Française ce matin aux Mondiaux de surf de Biarritz

Après sa belle entrée en matière, Pauline Ado a pris part à la cérémonie d'ouverture.
Cérémonie d'ouverture des Mondiaux de surf à Biarritz ce 20 mai 2017

Les quarante-sept nations - un record historique - ont défilé en agitant leurs drapeaux nationaux au son d'une fanfare basque. Chaque délégation a ensuite versé symboliquement dans une boîte du sable de son pays.

Le Sénégal, qui fait son entrée dans les Championnats du monde, a choisi 
de présenter ses surfeurs vêtus de leur combinaisons revisitées à la mode africaine.
Les Néo-zélandais, eux, se sont fendus d'un haka.

La Chine était aussi représentée pour la première fois.  Yumo Zhan surfait ce samedi. 

Yumo Zhang la première chinoise à participer aux Mondiaux de surf ce 20 mai 2017 à Biarritz. / © Emmanuel Clerc
Yumo Zhang la première chinoise à participer aux Mondiaux de surf ce 20 mai 2017 à Biarritz. / © Emmanuel Clerc



Emu, le président de la Fédération internationale de surf (ISA), Fernando Aguerre, a recouvert la boîte du béret basque dont il s'était coiffé.

Grâce au surf, cette boîte symbolise la paix dans le monde. Le surf dégage une
énergie positive.



Les Championnats du monde, qui se tiennent jusqu'à dimanche, sont les premiers depuis l'entrée du surf aux Jeux olympiques, décidée en août 2016 et qui se fera aux JO de Tokyo en 2020.


Sur le même sujet

G7 : La halle d'Iraty met le pays basque en vitrine

Les + Lus