Témoignage : L’école à la maison pendant le coronavirus

Le jour où je me suis installé en télétravail à cause de la crise du coronavirus et où je me suis transformé en « maître ».

Entre télétravail et école à la maison : cartable, cahiers, crayons, journal, ordinateur, tout est installé.
Entre télétravail et école à la maison : cartable, cahiers, crayons, journal, ordinateur, tout est installé. © Kele Ransom
Quand on est journaliste, l’inconnu, l’inattendu, faire face à l’imprévu… c’est notre dada. Notre adrénaline. Mais cette semaine, c’est vraiment le saut dans le vide. Celui dans le grand bain du télé-travail et de la grande métamorphose qui nous est tous demandée : devenir maître, maîtresse, professeur(e), sans la moindre formation. Tout en gérant le reste bien entendu.

Le télétravail, c'est pas facile

Pour la partie travail à la maison? Mon expérience m’a appris que le travail à domicile n’est pas chose facile. Nous avons donc respecté quelques règles essentielles. Se lever à l’heure habituelle. S’habiller. Un bon petit déjeuner. Installer son espace de travail. Se fixer des horaires. Et faire quelques pauses.

Seulement voilà depuis lundi, entre les réunions en audioconférence sur la gestion du coronavirus, les nombreux dossiers inhérents au fonctionnement de la locale de France 3 Pau Sud Aquitaine… je suis aussi… prof de CM1 & de CM2.

Alors, comme nous voulions partir sur de bonnes bases, nous n’avons pas fait les choses à moitié. Il a fallu déployer la table. Celle que l’on ouvre, dans sa taille maximale, seulement pour le repas de Noël et pour les grandes occasions. Une véritable avenue. Certains diraient «la ligne droite de Longchamp». Trois mètres de plan de travail. Une de mes filles est installée à ma gauche. L’autre à ma droite. Moi, au centre, ordinateur, clavier et mails. Nous voilà partis.

"Je le crois. En tous les cas je l’espère."

Premier obstacle… l’interface, Klassroom.fr, proposée par la maîtresse est déjà HS. Justement, il y a seulement quelques jours, j’écoutais l’interview de Philippine Dolbeau, sa vice présidente, réalisée par Jérôme Colombain de FranceInfo, le message rassurant. « Une solution comme la vôtre est-elle en mesure de répondre au souhait du président de la république de permettre au élèves de faire à partir de Lundi du télé-travail? » Réponse : « Je le crois. En tous les cas je l’espère. »
 

C'est rassurant, je ne suis pas seul dans ce cas.

Est-ce que mes fiches programmes sont assez claires?
La professeure des écoles

Par chance, ce matin j'ai imprimé les 7 documents, envoyés par la maîtresse, la vraie, avant le coup de feu. Avant que tout ne plante et que le site n’explose. Il y’a en des documents et des choses à faire. Commencer la journée avec ça sur la planche (et tout le reste)…. on se demande bien comment on va faire. Pour se donner du courage, il y a les emails réconfortants de la maîtresse. « Est-ce que mes fiches programmes sont assez claires? Est-ce que les enfants peuvent tout faire? Sinon dans quelle mesure ? ».

Car voilà le programme du jour : 
Fractions, fiche kangourou des mathématiques, géométrie, orthographe, mots mêlés, dictée, mots en ail/aille, euil/euille, oui/ouille, Lexique, Littérature, calcul mental…
Fractions, fiche kangourou des mathématiques, géométrie, orthographe, mots mêlés, dictée, mots en ail/aille, euil/euille, oui/ouille, Lexique, Littérature, calcul mental… © Photo : Nicolas Ransom/FranceTelevisions
 

La liste est pleine


J’enchaîne 3 réunions audio, des dizaines d’emails… entrecoupé de « Papa, …. » « Papa, … ». Mon cerveau tourne à plein régime. Mais c’est sympa. Nouveau.

Ma femme, elle aussi, est à la maison. Ce matin, elle a monté l’expédition approvisionnement. Quelques courses en mode "commando" avant le confinement. Car, aucun doute. Le bon fonctionnement de cette aventure repose aussi sur une logistique minutieuse. Pas de gros stockage, mais quelques petits achats ... Penser aux autres... Les rayons sont déjà bien vides.
 
Voir cette publication sur Instagram

3ème jour de confinement. En mode courses. Règle du jour : #pensezauxautres

Une publication partagée par Kele da Silva 🅰️➕ (@kl_ransom) le



Il est déjà 11h35… Je n'ai pas vu la matinée passer. Dans la classe de CM1 tout est quasiment terminé. Concentration en CM2. Ma fille est concentrée. Sérieuse. Soucieuse de réussir cette première grande journée de classe à la maison. Dengo, notre Shih Tzu, passe nous voir. Pour lui le confinement, il n’y voit que des avantages. Nous sommes tous à la maison.

Repas non pas à la cantine mais à la maison. Un délice. Puis c’est l’heure de la grande « récréation ». Mes deux filles disparaissent. 13H45. La grande table retrouve son activité trépidante. Dengo fait sa sieste. La classe de CM2 termine son exercice sur le Petit prince. Chez les CM2, lecture du chapitre du Livre « Un tueur à ma porte ». Oui, oui… vous avez bien lu. « Un tueur à ma porte », étrange titre pour un livre à destination d’enfants qui viennent à peine de rentrer dans la première dizaine.
 
« Un tueur à ma porte » , c'est la lecture du moment pour ma fille en CM2
« Un tueur à ma porte » , c'est la lecture du moment pour ma fille en CM2 © Photo : Nicolas Ransom/Francetelevisions
Avec notre présence à la maison Dengo, notre Shih-Tzu, est totalement zen.
Avec notre présence à la maison Dengo, notre Shih-Tzu, est totalement zen. © Photo : Kele Ransom


Vers 16 heures, nous finissons le programme du jour… L’école à la maison est finie pour aujourd’hui. Tout s’est finalement bien passé. Les éléments envoyés par les maîtresses étaient complets. Il va falloir mettre une ramette de papier sur la liste des prochaines courses car à ce rythme on va vite être en rupture.

Demain tout recommence. 
Tous ensemble.

Force, courage et bonne humeur à tous ceux qui partagent la même expérience.
Les petits conseils de la maîtresse pour la mise en place du travail à la maison :
  • Les enfants travaillent mieux le matin.
  • C'est contre-productif de leur faire tout enchaîner sans pause. En classe, nous ne sommes pas toujours à l'écrit, il y a des phases collectives, des phases de recherche, des moments où les enfants changent de cahier, etc... Bref, accordez-leur des petites pauses (mais pas au milieu d'un exercice).
  • Si votre enfant semble avoir une posture de travail inappropriée mais qu'il semble concentré, laissez-le faire ainsi.
  • La pause lecture (chut je lis) après le déjeuner est une bonne idée, pour tout le monde.
  • Pensez aux jeux de société et à la cuisine qui sont des activités qui mettent en jeu diverses compétences.
  • Ne culpabilisez pas si cela vous semble difficile à mettre en place: tout ne s'improvise pas.
  • Ne rentrez pas en conflit avec votre enfant s'il ne comprend pas. Passez à autre chose et contactez-moi pour trouver une solution ensemble.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société éducation béarn coronavirus : école à la maison
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter