Coronavirus : la frontière avec l'Espagne est fermée

A la frontière espagnole ce mardi 17 mars. La frontière est fermée. / © Emmanuel Clerc
A la frontière espagnole ce mardi 17 mars. La frontière est fermée. / © Emmanuel Clerc

Frontière basque espagnole, on ne passe (presque) plus. Les pièces d'identité des passagers de véhicules sont contrôlées mais aussi celles des piétons.

Par Stéphanie Deschamps et Emmanuel Clerc

Depuis hier minuit, les frontières avec l'Espagne sont partiellement fermées à tous les points de passage avec la communauté autonome basque (Euskadi).
A Biriatou, Behobia ou Irùn, non seulement les pièces d'identité des passagers de véhicules sont contrôlées mais aussi celles des piétons.

Beaucoup se sont heurtés ce matin à l'impossibilité d'aller faire leurs achats alimentaires ou de tabac dans les "ventas", les boutiques transfrontalières. Notamment au pont Saint-Jacques entre Hendaye et Irùn.
 


Les forces de sécurité, Guardia Civile, Police Nationale, Police autonome (Ertzainza) et même Armée sont mobilisées.

Seuls les ressortissants espagnols, les résidents en Espagne, les personnes se déplaçant pour "cas de force majeure", les travailleurs transfrontaliers avec certificat de travail et ne pouvant télé travailler et les liaisons diplomatiques sont autorisés à passer la frontière.   
 


Le transport de marchandises peut également continuer à circuler pour assurer la continuité de l'activité économique et préserver la chaîne d'approvisionnement du pays. 
Ces mesures exceptionnelles ont été annoncées par le ministre de l'intérieur Fernando Grande-Marlaska. 
Les frontières maritimes et aériennes pourraient bientôt être concernées par ces restrictions de mobilité.
L'Espagne entend ainsi inverser la propagation du coronavirus et le nombre de personnes infectées qui a été multiplié par 10, en 6 jours seulement. 
 

 

Sur le même sujet

Les + Lus