Gibus, surfeur libre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Stéphanie Deschamps avec CR

Gibus de Soultrait est l'une des personnalités les plus connues de Guéthary.  Chaque jour il surfe ses vagues préférées, à Parlementia, ou aux Alcyons. Et cela fait presque un demi siècle que ça dure !

Magazine du Pays basque : Gibus, surfeur libre

Gibus de Soultrait est un enfant du surf; un petit neveu des pionniers des années 50. Il a appris à glisser au pied de la grande maison familiale. Mascotte heureuse d'un petit groupe de surfeurs, qui, alors, étaient seuls au monde. Nous sommes au milieu des années 60. La déferlante hippie est arrivée au Pays basque avec les surfeurs californiens. Gibus et ses copains, dont le célèbre Christophe Reinhardt, plongent dans cet univers de liberté et deviennent accros au surf.
Les années d'adolescence se partagent entre les spots basques, et BalI. Bac en poche, Gibus rejoint son frère aîné à Tahiti, au milieu des années 70. De là il embarque sur un voilier jusqu'au Etats-Unis. Pendant deux ans, il va vivre comme les légendaires "Hobos", ces vagabonds bohèmes, qui voyagent en fonction de leurs rencontres, sans un sou en poche.

Il a vingt ans quand il revient en France. Transformé à jamais par cette expérience. Inscrit en auditeur libre à la faculté de Vincennes, il découvre les cours du philosophe Gilles Deleuze. Et commence à écrire sur le surf. En 1986 il participe à l'aventure de Surf Session, le magazine européen du surf, dont il est  aujourd'hui directeur de la rédaction. Il collabore parallèlement à l'édition française de Surfer's Journal.

A Guéthary, il continue de défendre les valeurs du surf, respect et liberté,  avec un autre complice de toujours, le surfeur de grosses vagues, Pilou Ducalme.

Gibus est resté fidèle à ses rêves d'enfant.

Un magazine de Stéphanie Deschamps, Emmanuel Galerne, et Francine Bétat.