Cet article date de plus de 7 ans

Guérir par le sport

Affronter les vagues pour surmonter ses traumatismes. Depuis 2012, les soldats blessés peuvent profiter des bienfaits d'une activité physique en bord de mer dans leur processus de rééducation et de réinsertion.
Les blessés s’initient à l’activité handisurf. Ils réalisent des exercices d'échauffement avant l'entrée dans l'eau
Les blessés s’initient à l’activité handisurf. Ils réalisent des exercices d'échauffement avant l'entrée dans l'eau © JC.Thorel / Armée de Terre
14 d'entre eux ont participé au stage Sports de Mer et Blessures, organisé début septembre sur la cote basque. Un stage encadré par un médecin,  un kinésithérapeute et  un psychologue. Une équipe médicale qui travaille à l'hôpital des armées de Percy en région parisienne

14 jeunes militaires blessés au Mali ou en Afghanistan, parmi lesquels une femme. Tous engagés dans un long processus de reconstruction à la fois physique et moral.  Parmi ces blessés graves, 3 amputés de la jambe et d'autres présentant des séquelles de fractures multiples, le plus souvent après avoir été victime d'un engin explosif.

Un stage d'une semaine basé sur 3 activités nautiques: du surf à Bidart, du sauvetage côtier à Biarritz, et de la pirogue hawaïenne à Saint Jean de Luz.
Magazine d'Aquitaine Guérir par le sport

Comme 80 % des blessés, ils souhaitent  retrouver au plus vite leur régiment.

Ce n'est que depuis 2010 que l'armée a commencé à mettre en place ces stages, quand les blessés ont été rapatriés par dizaines depuis l'Afghanistan. Une Cellule d'Aide aux Blessés de l'Armée de Terre (Cabat) existe également depuis 1993, elle organise le suivi et l'accompagnement de ces blessés. 425 sont actuellement suivis par le ministère de la défense.

Un magazine de Marie Pierre d'Abrigeon, Guillaume Decaix et Patrick Legenvre.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
à l'antenne santé armée surf sport