Cet article date de plus de 4 ans

Lacq : Sobegi prévoit une suppression de 47 postes

Lors d'une réunion entre le personnel et la direction de la société de gestion industrielle ce mercredi, un plan d'investissement et un plan d'ajustement social ont été dévoilés. 47 postes pourront être supprimés.
Sur les 270 salariés de Sobegi, près de cinquante pourraient bientôt partir en retraite anticipée ou être mutés. C'est ce qui est ressorti de la réunion entre la direction et le personnel ce mercredi matin. 

Ramener à l'équilibre

Les postes seraient supprimés d'ici la fin du printemps 2018. Le groupe Total, actionnaire à 100% de Sobegi, a aussi prévu un plan d'investissement jusqu'en 2020 de 30 millions d'euros.

Ces deux plans visent à réduire les 40 millions d'euros de pertes engrangées par la société depuis trois ans. Sobegi, qui gère la plateforme du bassin de Lacq, fournit actuellement de la vapeur aux entreprises environnantes.

Pas de fermeture

Sobegi n'a pas prévu de mettre la clé sous la porte, contraîrement à l'usine Yara située à Pardies, qui a annoncée sa fermeture pour fin 2018. Les salariés avaient protesté le 8 mars en organisant un mouvement de grève. 

L'usine de production de nitrate d'amonium emploie actuellement 85 salariés, mais elle a subit une perte de 9 millions d'euros au cours des trois dernières années.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
béarn licenciement économie emploi