Le bras de fer entre les cliniques privées et l'Etat pénalise les élèves infirmiers

Les élèves infirmiers poursuivent leur mouvement de protestation. Leurs stages ont été annulés par les établissement hospitaliers privés pour faire pression sur le gouvernement. Mais ces élèvent infirmiers dépendent de ces stages pour valider leur diplôme...

Le conflit semble dans l'impasse et il se cristallise ces jours-ci avec la  menace de la Fédération de l'Hospitalisation Privée de ne plus accueillir de stagiaires à partir du 1er mars. Elle entend ainsi faire connaître son mécontentement suite à plusieurs décisions du gouvernement.

 A l'origine du conflit entre le gouvernement et la Fédération de l'Hospitalisation Privée (FHP), la Fédération de l'Hospitalisation Privée. Selon elle, le gouvernement "refuse de lui donner les moyens de déployer efficacement son offre de soins au profit de tous les patients".
Elle se juge (notamment sur son site) :
De quoi créer une pierre d'achoppement quant aux négociations sur la convention annuelle tarifaire qui lie le ministère de la santé et la Sécurité sociale à la FHP.

Près de 30 000 étudiants des Instituts de Formation en Soins infirmiers (IFSI) français pourraient pâtir de cet état de fait et protestaient ce lundi et mardi dans différentes villes de France.

Comme à Bayonne avec Sabrina Corrieri et Fabien Cordier.
durée de la vidéo: 01 min 42
Conflit des infirmiers sans stage



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mouvement social santé