Pau : le tribunal rejette le recours de Jerry, homosexuel menacé d'expulsion vers le Nigéria

Jerry vit en France depuis trois ans après avoir dû quitter le Nigeria où il était menacé en raison de son homosexualité. / © France 3 Aquitaine
Jerry vit en France depuis trois ans après avoir dû quitter le Nigeria où il était menacé en raison de son homosexualité. / © France 3 Aquitaine

Le tribunal administratif de Pau a rejeté ce mercredi 25 septembre le recours de Jerry, homosexuel menacé d'expulsion vers le Nigeria où il risque jusqu'à 14 ans de prison. Son avocate annonce qu'elle va faire appel, une pétition est lancée par les militants de Bascos. 

Par Alice Robinet

Le tribunal administratif de Pau a rejeté le recours de Jerry, menacé d'expulsion vers le Nigéria où il risque pourtant 14 ans de prison en raison de son orientation sexuelle.
 

Dans un communiqué, le tribunal explique sa décision par le fait que Jerry n'a pas prouvé la preuve du fait qu'il avait été "molesté dans son pays d'origine", et qu'il a indiqué que sa mère n'était plus obligée de pointer au commissariat de police chaque semaine en raison de recherches lancées contre son fils. 

Appel et pétition des Bascos 


L'avocate de Jerry, maître Laurence Hardouin, nous indique qu'elle va faire appel de cette décision de rejet.

"Quand Monsieur H. déclare, sans justificatif qu'il a été agressé dans son pays, sa parole ne vaut pas, mais quand il dit, sans justificatif, que les recherches dans son pays ne sont plus d'actualité, sa parole est valable. Comment le juge arrive-t-il à faire la distinction ?" dénonce-t-elle. 

Les Bascos et Arcolan, antenne paloise de cette association LGBTQ+ du Pays basque, ont lancé une pétition à destination du préfet des Pyrénées-Atlantiques.  "C'est une situation dramatique pour ce jeune homme qui a fui son pays suite à de terribles violences subies en raison de son orientation affective." 

"Au Nigéria, l’homosexualité est non seulement pénalement répréhensible mais intimidations, harcèlement, lynchages sont hélas fréquents ; Amnesty international France évoquant même une situation de « chasse aux sorcières au Nigéria » à l’encontre des homosexuel.le.s." souligne Arcolan. 

 

 
 

Sur le même sujet

Itziar Ituño tourne un clip à Bayonne sur les violences faites aux femmes

Les + Lus