Pau : deux policiers désarmés après avoir giflé un mineur

En octobre dernier, un mineur de 16 ans est giflé par deux policiers de Pau. Après une enquête de l'IGPN avec le tribunal de Pau, le dossier devrait être confié à celui de Tarbes.

© DENIS CHARLET / AFP
Ils auraient perdu leur sang-froid. Les deux policiers du commissariat de Pau ont reconnu devant l'IGPN les faits qui se sont déroulé les 19 et 20 octobre 2019.
 

Scène filmée


Un mineur de 16 ans, ivre et menotté arrive au commissariat. Très virulent, il insulte les policiers et lance des coups de pied dans leur direction. Face à ses actes, l'un des policiers municipaux décide d'allumer sa caméra-piéton, pour filmer la scène.
Mais cette vidéo sera finalement à charge contre les deux hommes, un chef de poste et un officier de nuit. 

Après une tentative de faire tomber l'un des policiers, le mineur est frappé à de multiples reprises. 

La scène est entièrement enregistrée par la caméra-piéton dont le film deviendra un preuve à charge dans le dossier. 
 

Désarmés, mais pas suspendus


Le jeune homme aura une ITT de plus de 8 jours, due aux multiples blessures, dont un tympan percé.

En charge du dossier, le parquet de Pau décide d'ouvrir une enquête qu'ils confient à l'IGPN (inspection générale de la police nationale). Suite à leur garde à vue, les deux policiers seront désarmés, mais pas suspendus. 

Cécile Gensac, la procureure de la république de Pau, a demandé le transfert du dossier au parquet de Tarbes, qui décidera, après étude, des poursuites à engager contre les deux hommes.

"Les faits sont suffisamment graves pour que nous envisagions un dépaysement, de manière à ce que les faits puissent, si tel est le cas, être jugés de manière sereine, impartiale et objective", argumente la procureure dans un communiqué. Elle explique aussi craindre "un amalgame" avec la façon de travailler des policiers palois. 

De son côté, le jeune est aujourd’hui poursuivi pour outrage sur personnes dépositaires de l'autorité publique.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter