Pau a fait son grand débat national jusque tard dans la nuit

Les discussions étaient prévues jusqu'à 22h, finalement c'est à 1 h du matin que le débat s'est clos. Dans un parc des expositions comble, les discussions ont été souvent houleuses et parfois émouvantes.

Près de 600 personnes étaient venues débattre lors de la première réunion organisée à Pau.
Près de 600 personnes étaient venues débattre lors de la première réunion organisée à Pau. © Laurianne de Casanove

C'était le premier d'une série de 5 débats organisés sur Pau. Et à en croire la foule massée au parc des expositions, le grand débat a intéressé de nombreux Béarnais venus échanger. Ils étaient plus de 500 à avoir fait le déplacement.

Dans une salle comble, les échanges ont fusé. Certains ont partis au bout d'une heure, mais la majeur partie des participants et restée jusqu'au bout. Au total, le débat a duré 6 heures, c'est-à-dire bien plus que prévu.

Des thèmes de discussion se sont naturellement dégagés : RSI (régime social des indépendants), chômage, retraites. Parmi les premiers à avoir pris la parole : les gilets jaunes venus exprimer leurs doutes.

"Le grand débat national, c'est une mascarade et une parodie de démocratie" a déclaré l'un d'eux.


Les échanges ont donc été francs, souvent passionnés et parfois émouvant, comme lorsque cette femme a pris la parole, empreinte d'une grande pudeur :

"Je veux pouvoir vivre du travail. Je n'ai pas envie de faire l'aumône. Et qu'est-ce qu'on est obligés de faire là ? Qu'est-ce que je suis obligée de faire là ? De dévoiler tout ce genre de choses devant des gens que je ne connais pas !" déclare-t-elle.


François Bayrou, maire de Pau, a animé les échanges. Et pour lui, deux difficultés majeures se dégagent. "Il y a un problème social de la société française : des gens qui ont du mal avec leurs vies, avec les ressources de leurs vies". "Et la deuxième chose, c'est qu'il faut qu'il apparaisse clairement qu'on va trouver de nouvelles formes de représentation" a-t-il expliqué.

Un discours qui n'a pas forcément convaincu. Tous ont pu s'exprimer, mais certains ont quitté le parc des expositions insatisfaits.

"On arrive avec des questions et ils ont déjà leurs réponses toutes faites donc ce débat ne va pas servir à grand chose malheureusement" expliquait l'un d'eux à l'issue du débat.


Quatre autres débats sont prévus à Pau, ils porteront notamment sur l'organisation de l'État et la transition écologique.
 
Pau a fait son grand débat national jusque tard dans la nuit
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grand débat national société gilets jaunes