Pau : manifestation des lycéens devant le lycée Saint-Cricq, les forces de l'ordre interviennent

Près de 400 lycéens se sont rassemblés devant le lycée Saint-Cricq à Pau ce mardi 10 novembre. Ils dénonçaient la non application du protocole sanitaire avant d'être dispersés par une charge des forces de l'ordre.
 
Devant le lycée Saint-Cricq ce mardi matin à Pau
Devant le lycée Saint-Cricq ce mardi matin à Pau © Laurianne de Casanove - France 3 Pau Sud Aquitaine
Ils étaient près de 400 lycéens en colère à manifester à Pau ce mardi matin 10 novembre. Après une première halte devant le lycée Saint-John Perse, ils se sont réunis devant le lycée Saint-Cricq, avenue des Etats-Unis.
   

"Le self, c'est une catastrophe. Je n'y mange plus"

Munis de banderoles et de pancartes, ils réclamaient une meilleure application du protocole sanitaire. 
"Ce n'est pas possible dans les lycées, nous sommes trop. Dans les couloirs, les flux d'élèves sont ingérables. 
Dans les selfs c'est une catastrophe. Moi, je n'y mange plus. On est 150, tous collés, sans maque... Ce n'est pas possible, on ne peut pas continuer comme ça"
, déplore un élève de Terminale scolarisé à Saint-Cricq.

"Dans plein de lycées, ils mettent en place des choses, mais pas chez nous. Il y a des profs qui ne mettent pas le masque en cours ! ", assure un deuxième, scolarisé lui aussi en terminale et qui assure devoir rester au lycée 100% du temps en présentiel.

Poubelle brûlée et charge des CRS

Les lycéens semblent avoir été rapidement débordés dans leur manifestation par des casseurs, qui ont tout à tour mis le feu à une poubelle, puis lancé du gaz lacrymogène sur une voiture stationnée.

Peu avant 10h30, les CRS, qui étaient en position devant l'établissement, ont donné la charge à coup de gaz lacrymogène, provoquant la dispersion des lycéens.
 
Depuis le 9 novembre, afin d'enrayer la progression de l'épidémie de Covid-19, un nouveau protocole sanitaire renforcé doit être mis en place dans les lycées, prévoyant notamment la mise en place de demi-groupes et un contrôle continu pour l'examen du baccalauréat.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social éducation société covid-19 santé