• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Pays basque : des oiseaux mazoutés retrouvés sur le littoral

© Sabrina Corrieri - France 3 Euskal Herri
© Sabrina Corrieri - France 3 Euskal Herri

Depuis quelques jours, plusieurs oiseaux mazoutés ont été retrouvés sur le littoral du Pays basque, alerte l'association Hegalaldia. Si les animaux pourraient être victimes de dégazages opportuns, des analyses sont en cours afin d'exclure une pollution liée au naufrage du Grande America.
 

Par MK avec Sabrina Corrieri

"Tout ca c'est du mazout, explique Céline Maury. Normalement, ces oiseaux sont tout blancs, avec juste le bout des ailes noires… Ici tout le noir, c'est du pétrole"


La directrice du centre de soins pour oiseaux Hegalaldia tient dans les mains un cadavre d'oiseau. Alertée par des promeneurs, son équipe a retrouvé un Fou de Bassan sur le domaine d'Abbadia, mort, les plumes recouvertes de mazout.


Dégazages sauvages


La soigneuse est une habituée. Chaque hiver, son association récupère des dizaines d'oiseaux mazoutés, victimes de dégazages sauvages de bateaux en mer. Ces derniers se débarrassent ainsi, illégalement, de gaz, d'huile et de pétrole dans leurs cuves contenus dans leur citerne.

"Ca faisait longtemps qu'on n'avait pas vu un oiseau autant impacté, reconnaît Céline Maury, qui n'exclut aucune hypothèse. Aujourd'hui, on ne peut pas affirmer que le mazout provient du Grande America ni d'un dégazage en pleine mer. Des prélèvements sont partis pour analyse dans des laboratoires, on le saura d'ici quelques jours".

 


Lorsqu'une pollution marine est annoncée, comme avec le naufrage du Grande America, certains bateaux profitent de l'opportunité pour tenter de passer inaperçus et dégazer en pleine mer. "Dès qu'il y a un peu de vent, des tempêtes ou de la houle, beaucoup de bateaux en profitent pour nettoyer leurs cuves.", confirme Céline Maury.

 
 

"On ne s'improvise pas soigneur"


La jeune femme rappelle néanmoins les consignes à tenir en cas de découverte d'un oiseau mazouté.
"On ne peut pas s'improviser soigneur, ou laveur d'oiseau marin, rappelle-t-elle. Il y a le mazout, mais il n'y a pas que ça : est-ce-que l'oiseau est dénutri, blessé… on doit poser un diagnostic".
 

Il ne faut pas croire que l'animal arrive, on va le laver, le mettre en piscine et c'est fini. Il y a toute une phase de stabilisation.


"En cas de découverte, la règle d'or c'est de se mettre entre la mer et l'animal, prendre un morceau de tissu et éviter de le toucher avec les mains, de se méfier du bec qui peut être tranchant".

Une fois l'animal recouvert et en sécurité, contacter le centre de soins le plus proche; Retrouvez la liste des conseils ici 


Voir le reportage de France 3 Euskal Herri
Pays basque : des oiseaux mazoutés retrouvés sur le littoral

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le gravelot à collier

Les + Lus