Anglet : Le “burn-out” des infirmiers

Cela fait partie des discussions du 44ème congrés du syndicats des infirmiers libéraux à Anglet ( du 10 au 13 octobre) : cet épuisement professionnel qui ne doit plus être tabou, pour retrouver la sérenité aussi pour accompagner et soigner au mieux les patients à domicile.

Par CB

Parmi les témoignages des infirmiers, qui ne sont pas tous heureusement en état de burn-out, celui de Sophie qui décrit pourtant un quotidien professionnel bien rempli.
Infirmière libérale à Louhossoa dans les Pyrénées-Atlantiques, elle parcourt près de 150 kms chaque jour à travers quatre communes de l'intérieur. Des conditions de travail de plus en plus éprouvantes.


Les populations augmentent, donc les demandes de soins aussi. On en "zone surdotée" et donc on ne peut pas embaucher d'infirmier supplémentaire pour faire les soins...
On s'arrache les cheveux ! A cause des kilomètres, des déplacements difficiles, des pharmacies qui sont au moins à 10 kilomètres...

Du blues au Burn-out

Les infirmières comme Sophie jouent pourtant un rôle important pour le maintien à domicile des soins.
Beaucoup d'infirmiers connaissent à un moment de leur carrière cet épuisement professionnel, longtemps tu voire tabou dans ces professions.

Aujourd'hui, une étude de l'Université de Bourgogne met en lumière ce phénomène qui touche les infirmiers autant que les médecins... Et qui fera l'objet de discussions lors du 44è congrés des infirmiers libéraux d'Anglet.

Regardez le reportage d'Andde Irosbehere et Rémi Poissonnier.
 

Anglet : Le "burn-out" des infirmiers
Cela fait partie des discussions du 44ème congrés du syndicats des infirmiers libéraux à Anglet ( du 10 au 13 octobre) : cet épuisement professionnel qui ne doit plus être tabou, pour retrouver la sérenité aussi pour accompagner et soigner au mieux les patients à domicile.

 

Sur le même sujet

Foie gras : pas de hausse des importations en 2017

Près de chez vous

Les + Lus