Les associations d'aide aux migrants sont débordées à Irun

A Irun, un centre d'hébergement de 28 places a été ouvert. Mais il ne suffit pas. Une cinquantaine de migrants dorment dans les rues. / © F3A
A Irun, un centre d'hébergement de 28 places a été ouvert. Mais il ne suffit pas. Une cinquantaine de migrants dorment dans les rues. / © F3A

A la frontière espagnole, la ville d'Irun accueille des migrants qui souhaiteraient venir en France. Une cinquantaine de migrants dorment dans les rues. Les associations tirent la sonnette d'alarme et avaient rendez-vous avec le gouvernement basque à Saint-Sébastien. 

Par Alexandre Muffon Cattin

Sept personnes ont été interpellées par la police espagnole selon Europe 1, elles sont soupçonnées d'avoir fait passer en France près de 300 migrants par Saint-Sébastien et Hendaye.

A Irun, à la frontière, les associations sont débordées. Un centre d'hébergement a été ouvert. Géré par la Croix Rouge, il sert en hiver pour les personnes qui souffrent du froid.

 

Une cinquantaine de migrants dorment dehors



Le batiment peut accueillir 28 personnes. Mais une cinquantaine de migrants, venus notamment de Guinée ou du Cameroun, dorment encore dans la rue.

C'est le cas d'Ousmane qui a bravé les dangers de la Méditerranée pour arriver ici. Mais pour lui, dormir dehors, ce n'est pas le plus dur : "le problème c'est de pouvoir manger et se laver", explique-t-il.

 

Réunion avec le gouvernement basque



Les associations sont dépassées car les migrants ont de plus en plus de mal à rejoindre la France. Ousmane a été refoulé deux fois par la police. Pour évoquer cette situation, une réunion était organisée mercredi au gouvernement basque à Saint-Sébastien. 


Retrouvez le reportage de France 3 Euskal Herri : 
 
Les associations d'aide aux migrants sont débordées à Irun

Sur le même sujet

Des livreurs de Deliveroo relient Bordeaux à Paris pour dénoncer leurs conditions de travail

Les + Lus