Bayonne prive Clermont du bonus offensif

Le clermontois Zac Guilford évite le bayonnais Lucas Pointud / © THIERRY ZOCCOLAN / AFP
Le clermontois Zac Guilford évite le bayonnais Lucas Pointud / © THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Clermont conserve la tête du championnat après une large victoire face à Bayonne (28-16) mais sans le  bonus offensif, samedi lors de la 19e journée du Top 14. Les basques, 10ème restent loin derrière avec 37 points. 

Par Hélène Chauwin

Les Auvergnats ont donné le ton dès la première période en inscrivant leurs deux premiers essais, tous deux signés Yato (2e, 12e), en moins d'un quart d'heure de jeu.
Avec la majorité de leurs cadres au repos et une équipe très jeune, à l'image des trois premières titularisations en Top 14 de Gravier, Pointud et Duhalde, les Ciel et Blanc de l'Aviron ont tenté quelques actions mais se sont laissé dominer une grande partie de la première période.

Excellents en défense, les "Jaunards" n'ont pas donné à leurs adversaires l'occasion de revenir au score, en les poussant à la faute quasi-systématiquement dans les 22 mètres. Et James ne s'est pas fait prier pour sanctionner l'indiscipline bayonnaise, en réussissant ses trois pénalités (10e, 18e, 40e).

Mais profitant d'un carton jaune du Clermontois Vahaamahina pour fautes répétées (28e), les Bayonnais, à quinze contre quatorze, ont réussi à percer au forceps la défense clermontoise pour inscrire un essai juste avant la mi-temps (Roumieu, 38e).

En seconde période, Bayonne a su se ressaisir, notamment en défense, en bloquant à plusieurs reprises les attaques clermontoises, empêchant ainsi tout espoir de bonus offensif pour l'ASM, malgré l'essai de Bonnaire (68e).

Jean Monribot, troisième ligne et capitaine de Bayonne :


"Avec une équipe remaniée, jeune, c'est un match plus que correct pour nous. L'entame a été difficile, on a donné des points, mais on n'avait rien à perdre, alors on a essayé de mettre du rythme. Ça faisait deux ou trois ans qu'on prenait 50 ou 60 points quand on venait ici à Clermont. Là, on a montré un autre visage."

Vincent Debaty, pilier de Clermont :


"C'était un match un peu compliqué pour garder le ballon, mais finalement on a resserré et c'est quand même passé donc c'est le plus important. Bayonne n'avait rien à perdre, donc ils ont joué tous les ballons, ils ont été bons dans les rucks et dans les relances."

Sur le même sujet

Les + Lus