Comment dépolluer et évacuer l'épave du cargo espagnol “Luno”?

© France 3 Aquitaine
© France 3 Aquitaine

Nuit agitée pour le cargo espagnol "Le Luno". Il était brisé en deux, depuis son échouage, hier mercredi à Anglet au Pays basque. Il s'est disloqué en trois morceaux dans le courant de la nuit. La houle trop forte empêche pour l'instant toute opération de dépollution. 

Par Hélène Chauwin

La partie du navire où se situe les réservoirs est stabilisée sur la digue. A priori, aucune fissure n'a été détectée mais tout risque de pollution n'est pas écarté.  
Le reportage ce matin de  Denis Salles et Christian Etchegaray : 
Comment évacuer l'épave du Luno ?

Ce matin, à la sous-préfecture de Bayonne, se tenait une réunion d'importance : toutes les parties prenantes étaient rassemblées autour de la table : les représentants de l'Etat, ceux du port de Bayonne et ceux de l'Armateur qui doit trouver une solution pour démanteler et dépolluer l'épave : 
Le point à la mi-journée avec TTotte Darguy


Il resterait encore 30 tonnes de gasole marin dans l'une des parties du cargo, 70 tonnes dans la partie la plus visible. 
Pour le capitaine de corvette Lionel Delort, il faut pomper le plus rapidement possible ce qui reste à bord du navire. Même s'il s'agit d'un hydrocarbure plutôt léger avec un risque limité pour l'environnement.
Le capitaine de Corvette Lionel Delort explique les opérations possibles de dépollution

Fallait-il laisser rentrer le cargo espagnol dans le port de Bayonne alors que le département des Pyrénées-Atlantiques était en vigilance orange vagues et submersion ?  Le conseil régional d'Aquitaine est le propriétaire du port. Alain Rousset, son président était sur place ce jeudi matin. Il a été interpellé sur le sujet. 
Alain Rousset réagit après le naufrage du Luno



Sur le même sujet

Les + Lus