La deuxième étape de l'Essor Basque annulée, une première en 42 ans

Jamais cette course mythique du pays basque n'avait encore connue d'annulation. Malgré la grêle, la pluie, la neige... cette fois la direction de course n'a voulu prendre aucun risque. La tempête Marcel aurait pu provoquer de multiples chutes et des accidents.

Par CA

"Une année, on a eu un départ à Urrugne dans la tempête, les coureurs avaient été autorisés à partir, ils avaient eu du mal à avancer et arrivés au sommet d'un col un arbre était tombé, on avait dû arrêter la course. On ne veut pas que ce scénario se renouvelle" explique l'organisateur Christian Bibal.

Cette fois le départ n'a pas été donné. La tempête Marcel a commencé à souffler à 10 heures ce matin sur le Pays Basque avec de très fortes rafales de vent. La sécurité des 200 coureurs engagés était en jeu.

La deuxième étape de l'Essor Basque annulée, une première en 42 ans
Ecoutez Christian Bibal, l'organisateur de cette course mythique du pays basque dans laquelle 200 coureur et une vingtaine d'équipes françaises et européennes sont engagées


La 42e édition de l'Essor Basque a commencé samedi avec une première étape entre Tarnos et Boucau. La deuxième étape ce dimanche devait se courir entre Came et Larceveau. 

La vingtaine d'équipes engagées ont rendez-vous jeudi prochain pour la troisième étape : Larceveau - St Palais, puis samedi pour la Ronde du Pays Basque à St Jean Pied de Port et enfin dimanche à Mauléon pour le Trophée de l'Essor. 

Cette course mythique de la région traverse une cinquantaine de villes et villages implantés sur les reliefs basco-pyrénéens. La course, en 5 étapes, parcourt 600 kilomètres.

Sur le même sujet

Formation de soudeur

Près de chez vous

Les + Lus