Espelette : la Course des Crêtes devant les tribunaux

Publié le Mis à jour le
Écrit par C.O

Il y a deux ans, trois associations déposaient plainte contre la Course des Crêtes d'Espelette. En cause : une pisté créée en pleine montagne sur un site naturel protégé . Hier 10 000 euros d'amendes ont été requis a l'encontre de l'organisateur.

Tout savoir sur les mondiaux de pelote basque : Championnats du monde de Pelote Basque 2022

L'audience s'est terminée tard hier soir au tribunal de Bayonne. Les débats ont été vifs, autour de ce chemin tracé au bulldozer, en pleine montagne à Espelette au Pays basque. Selon les écologistes, plus de 100 mètres de nature auraient été saccagés. En face, les défenseurs de la Course des Crêtes, mettent en avant le fait que cette bande de terre était nécessaire à la sécurité de la course. Pour Gaby Etchart, organisateur de la Course des Crêtes et Espelette, ces travaux d'aménagement n'auraient eu aucune conséquence sur la nature.  



Chaque année 2000 à 4000 coureurs participent à cette course qui est devenue une institution depuis 41 ans qu'elle existe. A l'époque les organisateurs avaient demandé une autorisation d'aménager ce passage. Une autorisation donnée par Jean-Marie Iputxa maire d'Espelette malgré le classement du site.



Hier 10 000 euros dont la moitié avec sursis ont été requis contre les organisateurs de la course, et des amendes avec sursis à l'encontre du maire et du conducteur du tractopelle. Le délibéré sera rendu le 7 juin prochain.







Voyez le reportage d'Emmenuel Clerc et Rémi Poissonnier : 
durée de la vidéo: 01 min 48
Il y a deux ans, trois associations déposaient plainte contre la Course des Crêtes d'Espelette. En cause : une pisté créée en pleine montagne sur un site naturel protégé . Hier 10 000 euros d'amendes ont été requis a l'encontre de l'organisateur.












Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité