• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Exposition : Arregi, le poète de l’acier

Magazine du Pays basque : Arregi
« Sculpteur, Arregi, dessine dans les airs ». Tel est le titre de la rétrospective consacrée à l’artiste guipuzcoan, par la fondation Vital Kutxa à Vitoria, en cet automne 2016.

« Sculpteur, Arregi, dessine dans les airs ». Tel est le titre de la rétrospective consacrée à l’artiste guipuzcoan, par la fondation Vital Kutxa à Vitoria, en cet automne 2016. 

Par Allande Boutin avec CR

Iñigo joue en effet des vides, des pleins et des mouvements des plaques d’acier corten, domptées par les ouvriers des aciéries du Guipúzcoa. Puis assemblées dans sa ville de Mondragon, au gré de son inspiration.

Il est ainsi l’un des héritiers des Oteiza, Basterretxea et Chillida, pères fondateurs dans les années 60, de l’Ecole basque de sculpture. Il utilise l’acier corten pour les couleurs et la patine que le soleil, la pluie, le froid lui confèrent au fil du temps.

Enraciné dans sa vallée de Mondragon, aux confins de l’Alava, de la Biscaye et du Guipúzcoa. Puisant son inspiration dans la tradition ouvrière de la sidérurgie, il opère une fusion généreuse entre les mondes de l’Industrie et de l’Art. Il expose partout en Pays basque et en Espagne, à Paris, Karlsruhe, Berlin. Mais revient toujours à sa source, Mondragon, berceau du mouvement coopérateur basque, pour travailler dans son atelier, auprès de ses nombreux amis, premier cercle de ses fans et acheteurs !

Un magazine d’Allande Boutin, Christian Etchegaray et Francine Bétat.

► Site officiel 
Iñigo Arregi

Sur le même sujet

des rivières à sec dans la Vienne

Les + Lus