• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Fin d'ETA : des personnalités internationales se portent garant

A 12 heures, la déclaration d'Arnaga sera lue ici devant un parterre de très nombreux médias internationaux / © Bake Bidea by Flickr
A 12 heures, la déclaration d'Arnaga sera lue ici devant un parterre de très nombreux médias internationaux / © Bake Bidea by Flickr

La "déclaration d'Arnaga" sera lue par une jeune femme pour illustrer l'avenir. Des personnalités internationales, dont Gerry Adams, leader irlandais, acteurs politiques et syndicaux sont réunis pour cette rencontre historique qui veut garantir la fin d'ETA et avancer vers la paix. 

Par Christine Le Hesran

Vendredi 4 mai, la date restera historique. Devant des dizaines de caméras, 300 journalistes, beaucoup espagnols, la déclaration d'Arnaga actera une nouvelle étape en même temps que la fin d'ETA. La fameuse maison Arnaga de Rostand à  Cambo-les-Bains accueille ceux qui ont oeuvré à la résolution au plan international depuis 2010. Elles se portent garant de la dissolution d'ETA. 

Le leader politique irlandais Gerry Adams est convié à cette nouvelle étape vers la paix au Pays basque. Lui a été artisan de la paix en Irlande du Nord. A ses côtés, Jonathan Powell qui officiait dans le même but pour le gouvernement britannique. 

La tribune ou sera lue la déclaration d'Arnaga / © C. Le Hesran
La tribune ou sera lue la déclaration d'Arnaga / © C. Le Hesran



Le groupe international de contact pour le Pays Basque, regroupant avocats, diplomates, n'a eu de cesse depuis d'agir comme médiateur, rétablir le dialogue. Et depuis la paix a fait son chemin, depuis ce 5 septembre 2011 où ETA annonce qu'elle ne mènera plus d'offensive armée.

Ce vendredi, c'est avec l'aide d'élus locaux, d'associations, de syndicats, tous les organisateurs de cette rencontre veulent appuyer les démarches vers la paix :

Le moment est venu de renouveler notre engagement en faveur de la paix. 


"Un nouveau jalon sur le chemin de la paix juste et durable", devant des journalistes nombreux : 300 accrédités, les Espagnols sont les plus nombreux. 



Il faut dire que la dissolution d'ETA officialisée par la lecture d'un texte de 3 minutes jeudi 3 mai à Genève par 2 dirigeants vivant pour l'un dans la clandesnité, l'autre emprisonnée en France, n'est pas une fin en soi pour le gouvernement espagnol et loin de là. Madrid écarte toute impunité : Mariano Rajoy, le chef du gouvernement espagnol est ferme :

Quoi qu'elle fasse, ETA ne trouvera aucune faille et pas d'impunité pour ses crimes.

La déclaration d'Arnaga va donc se vouloir garante de cette nouvelle page qui se tourne, et une nouvelle étape pour rapprocher l'Espagne et la France "pour avancer dans la résolution du conflit."

Une déclaration et deux grands absents 


Les gouvernements basques et navarrais ne sont pas présents à Cambo-les-Bains. Il ont refusé de participer à cette rencontre. Les deux exécutifs doivent faire une déclaration commune cet après-midi à 16 heures.

Ce dernier acte dernier acte de la dissolution de ETA est à suivre en direct à midi en cliquant ici





La déclaration d'Arnaga suivie par les médias internationaux / © C. LE HESRAN
La déclaration d'Arnaga suivie par les médias internationaux / © C. LE HESRAN

 

A lire aussi

Sur le même sujet

G7 : La halle d'Iraty met le pays basque en vitrine

Les + Lus